Partagez | 
 

 "Une offre que je vous déconseille de refuser." [Elga]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité



MessageSujet: "Une offre que je vous déconseille de refuser." [Elga]   Ven 28 Oct - 21:02

Les Glades - un quartier malfamé, dur, terrible, où le danger rôde à chaque pas.
Si la police de Starling City recommence enfin à s'y rendre pour tenter d'y appliquer la Loi, le chemin est encore long avant que la zone redevient sûre voire normale. Le justicier local tente également d'y ramener l'ordre, mais de nombreux monstres ont encore leurs quartiers dans cet enfer sur Terre.
Le White Trash en est un exemple parfait.

A peine évoqué ou murmuré avec crainte dans le milieu criminel, le bâtiment est source de rumeurs, de fantasmes et de rêveries intenses.
En réalité, cet immense hôtel perdu dans plusieurs bâtiments imbriqués les uns dans les autres est une antre dégoûtante, où de pauvres filles sont abandonnées à un sort peu enviable, enchaînées à une existence de sexe et de violence.
Le White Trash fait peur, attire les pervers et les avides de sensation - mais demeure une zone de désespoir et de terreur, dont l'on ne sort jamais indemne.

Dans ce coin perdu des Glades, entre les ruines, les immeubles abandonnés et les bâtiments décrépis... une silhouette sombre et massive s'avance.
Oliver Queen se met en position et prend une grande inspiration.
Depuis qu'il a parasité toutes les ondes et tous les réseaux de Starling City pour annoncer à tous son serment d'incarner l'Espoir en ville sous sa nouvelle identité de Green Arrow, il entend respecter ce voeu en s'occupant de toutes les horreurs qui rôdent ici.
Et il est temps pour lui de s'occuper du White Trash, qui est toujours passé sous le radar - mais c'est terminé.

"F, je rentre. Je coupe toute communication."

L'archer n'écoute même pas la réplique de son alliée, et s'avance calmement dans le dédale des bâtiments. La veille, il a trouvé la bonne personne, qui l'a mené au bon livreur qui, après quelques coups bien placés, a révélé le trajet nécessaire pour rejoindre l'hôtel caché.
Il descend donc un escalier discret, qui mène à un souterrain caché derrière des petits arbustes, des gravats et des barrières. Il parvient alors à une entrée, où sa présence dans son nouveau costume intégral ne passe guère inaperçue - et n'est guère appréciée.

"Bonsoir. Je souhaite rencontrer la maîtresse des lieux."

Le White Trash est méconnu - mais pas entièrement secret. Oliver connaît depuis quelques semaines son existence, et il s'est renseigné sur l'étrange tenancière locale ; ses liens avec la Mafia russe sont établis, et il envisage différents moyens de la contraindre à suivre ses ordres.
Lentement, son regard sombre glisse sur les visages déterminés des hommes qui le menacent. Lui maintient ses bras droits, parallèles, les mains figées sur son arc juste devant lui.

"Et je vais la rencontrer - quoi qu'il arrive ici. Il y a donc deux manières, pour moi, de la rejoindre : celle où vous m'emmenez, celle où je marche sur vos corps inconscients et douloureux.
Les deux me vont - mais ce ne sera pas le cas pour vous. Alors ?"


Queen, serein, attend.
Alors que de nombreux gardes s'approchent et le menacent, son esprit a déjà identifié les moyens de les attaquer, de les bloquer, et de les arrêter définitivement. Ce ne sont que des petits poissons - ils ne l'empêcheront pas d'atteindre le grand requin.
Revenir en haut Aller en bas
Elga Brand
ADMIN
avatar

Age : 30
Messages : 130
Date d'inscription : 13/09/2016
Groupe/Clan : Slade addict
Métier : Péripatéticienne Impératrice du crime

MessageSujet: Re: "Une offre que je vous déconseille de refuser." [Elga]   Dim 30 Oct - 14:32

Le White Trash c'est mon royaume, le mien celui que j'ai bâti au prix de mes larmes, mon sang et ma peine. Son nom bien que dégradant je l'apprécie, il me fait sourire car au fond ma clientèle est fidèle et ne se lasse jamais de ce qu'elle peut découvrir ici.
C'est un lieu entre réalité et rêverie mais pour beaucoup un lieu entre réalités, cauchemar et enfer. Oui, beaucoup voient cet endroit comme un enfer sur terre. Tout le monde le pense mais par respect pour moi personne ne le dit.
Au fond je le sais, que ce que j'ai bâti n'est qu'une extension de ce que moi j'ai subi… Vengeance ou bien remboursement je vois plus mes mauvais traitements comme une leçon qu'on doit retenir par cœur au prix d'un peu de douleur et de sang.

Aujourd'hui, je suis lasse, cela fait maintenant quelques semaines que je ne me montre plus à mes filles, que je reste cloîtrée chez moi sans ne presque plus aller dans la White ward pour faire subir discuter ou bien agir. Et pour cause, je suis habitée.
Cela fait peut-être une semaine que je le sais. Mais, il n'est pas là. Il n'est plus là et il ne le sait pas. Ce « justicier » aux airs de leprechaun me l'a pris, volé, caché, supprimé et peut-être pire encore… Je n'ose imaginé, cela me contrarie.

Je suis dans un sale état, vraiment. La peau de mon ventre tendu en arrondi , les bras et les mains tremblante le teint blafard et malade, je suis en manque. Le pire dans tout ça c'est que je fais peut-être cela pour rien, et pourtant je le fais.
Volontairement je me suis mise dans cette situation difficile juste pour cette petite chose qu'il m'a donné à protéger. Je ne sais même pas ce qu'il en pense mais dans le doute je ne peux pas faillir a cette « mission » qu'il m'a sans le savoir confié.
Alors je le fais, sérieusement.

Je déteste me savoir comme ça, là, recroquevillée dans un plaid au fond de mon canapé à essayer d'oublier ce qui me fait vibrer. Dehors pourtant tout le monde s'active à protéger les lieux, à me protéger alors que moi je suis là. Faible. J'ai horreur de cette situation mais je n'ai pas le choix je dois faire face. Je ne suis pas n''importe qui.
Quand un de mes gorilles le plus fidèle me préviens de la situation glissante en bas il vient m'aider à me préparer. À me dissimuler, me cacher derrière tous mes plus fidèles artifices pour avoir l'air de ce que je suis d'habitude.
De ce que je suis au fond de moi. Avant de sortir, je regarde mes mains devant moi, elle tremble et je les fixe m'ordonnant de ne plus les faire bouger ainsi. Le processus est long mais efficace je finis par avoir raison de mon manque et l'oublie l'espace d'un instant me faisant attaquer.

Je m'assois à ma place tandis que mes chiens m'attendent et que mes gorilles armés me protège. Je vais le recevoir. Je n'ai ni le temps ni l'envie d'avoir à remplacer encore une fois tout ce que j'ai. L'information de le laisser passer circule et harmonieusement mes troupes se délient pour laisser entrer l'archer vert. Au fond je le remercie d'être passé par la porte d'entrer et de n'avoir rien cassé.

Je l'attend là, assise, royal sur mon trône, de glace j'ai le regard bas, je réfléchis tandis qu'il passe la grande porte qui derrière lui se referme aussitôt, mes hommes sont prêts et je relève mon regard pour le voir pour la première fois en chair et en os… Mon corps maigre, douloureux et déformé est caché sous une robe blanche ample et souple.

Je dois avouer que je ne vous attendais pas. Faisons-vite si vous le voulez bien. Que me voulez-vous?
Jusqu'à présent je crois ne jamais vous avoir attaqué.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: "Une offre que je vous déconseille de refuser." [Elga]   Lun 31 Oct - 21:28

Lentement, Oliver pénètre dans la "salle du trône", une étonnante pièce remplie de coussins, de velours, d'artifices de luxe et de supériorité ; l'image de la puissance et de la royauté, celle que se font les plus pauvres, les plus miséreux, les plus désespérés.
Il éprouverait de la pitié pour la maîtresse des lieux, à la vue de la réalisation de son utopie misérable, s'il ne savait pas ce qu'elle réalisait ici - et s'il n'éprouvait pas un intense dégoût à son égard.

"Et vous ne le ferez jamais."

Il s'avance jusqu'au milieu de la salle, pour s'arrêter finalement à quelques mètres du trône.
Lentement, l'archer se tourne, et pose son regard sur les nombreux hommes de main, suivantes ou autres assistant(e)s qui se sont assemblés ici. Il lit, sur leurs visages, autant la peur, que la haine, la violence, l'envie, la jalousie et la folie.
Une belle bande de fous furieux et de misérables - qu'il n'a cessé de croiser depuis son arrivée au White Trash. Il a été immédiatement "pris en main" par quelques gros-bras, et amené ici ; il pensait devoir forcer son passage jusqu'à Elle, mais a été agréablement surpris du contraire.
Le moment du combat n'est que retardée, mais c'est déjà ça.

"Du moins, s'il y a une once d'intelligence derrière ce teint pâle et les stigmates d'abus et de drogues, derrière ce visage trop maquillé."

Coups bas, provocations... Green Arrow n'hésite devant rien, et regrette encore moins.
Depuis qu'il a juré de protéger la ville et d'incarner ses Espoirs, il entend éradiquer tout ce qui ronge Starling City, y compris les commerces sombres et discrets comme cette horreur incarnée par le White Trash ici. Il n'a donc aucune envie d'être "doux" avec Elle - surtout depuis que ses informateurs lui ont appris les étonnantes allées-et-venues de Slade Wilson ici.
Si son ancien mentor est devenu fou à la disparition de Shado, son Amour Fou, et si la haine entre eux est née de cette triste soirée sur Lian Yu, Oliver n'a jamais envisagé la possibilité que sa Némésis ait... un autre coup de coeur.

"Simplifions les choses... Madame, comme l'on doit vous appeler ici."

C'est donc pour cela, aussi, qu'il est venu ici : pour découvrir la maîtresse des lieux, en savoir plus, et tenter d'anéantir définitivement la menace de ce sinistre établissement dans sa chère cité.

"Le White Trash est un lieu de prostitution forcée, d'esclavage sexuel, de pratiques illégales et de manipulation de masse. Il organise et accueille de nombreux trafics, de drogues, d'armes ou d'êtres humains.
Le White Trash est une abomination - et vous allez le fermer."


Lentement, Oliver fait un pas de plus en avant.
Ses bras demeurent croisés, son arc accroché contre son carquois. Il demeure immobile, calme - sûr. Pour ne pas exciter les accrocs de la gâchette, pour ne pas provoquer trop vite l'évidente confrontation.

"Starling City est sur la voie de la rédemption, de la guérison, et cet établissement est un furoncle sur ce chemin-là.
Vous allez donc le fermer, libérer les filles, les confier aux services sociaux. Collaborer avec les autorités pour faire tomber vos camarades criminels. Plaider coupable pour les charges retenues contre vous. Et aller en prison, sans jamais demander de remise de peine."


Alors que la surprise atteint les nombreuses personnes présentes, Queen esquisse un sourire mauvais.

"Vous allez faire tout cela, et bien plus encore.
Sinon..."


Il s'avance d'un nouveau pas, décroise lentement ses bras, et craque ses phalanges dans un mouvement sec et désagréable.

"Sinon, je m'occuperais définitivement de vous. Du White Trash. Je ferais de votre vie un enfer, et je ferais abattre sur vous et les vôtres un enfer dont vous n'avez guère conscience.
Mais, surtout..."


Son sourire s'étend encore, jusqu'à devenir une pleine provocation aux allures presque maléfiques.

"Obéissez, Elga.
Sinon, il ne reviendra jamais..."


Du bluff, un test, un hameçon lancé dans l'air, sans certitude. Il sent, au fond de lui, qu'il a raison d'aller sur ce terrain... mais seuls le temps et la réponse qu'Elle va lui apporter pourront lui confirmer, ou non, qu'il a un atout étonnant dans sa main pour anéantir cet enfer sur Terre...
Revenir en haut Aller en bas
Elga Brand
ADMIN
avatar

Age : 30
Messages : 130
Date d'inscription : 13/09/2016
Groupe/Clan : Slade addict
Métier : Péripatéticienne Impératrice du crime

MessageSujet: Re: "Une offre que je vous déconseille de refuser." [Elga]   Mar 1 Nov - 13:36

Je le regarde de haut, le toise, le dévisage, je lui fais comprendre que malgré la facilité d'entrée il N'EST PAS la bienvenue ici. Il apparaît ici comme une tache de couleur trop vive sur un tableau plutôt terne mais magnifique de la sorte. Je le vois de ces deux petits yeux de cocker dévisager mon habitat et tout cela ne me fait que sourire un peu. À peine le voilà arrivée que les insultes commencent, et moi qui voulais vraiment discuter... Je lève un peu les yeux au ciel face aux premières insultes, ensuite je pose de nouveau mon regard sur lui et le fixe dans les yeux sans faillir l'écoutant débiter tous mes vices un par un.
À cela se poursuit tout un livret d'ordre les plus affreux à entendre. À ces mots je souris et enfin quand il finit sa belle tirade que j'ai la décence de né ma briser je me lève devant lui toujours plus ôte, sur le petit pied d’est ale.

Ses provocations sont si tentantes mais non, il faut agir avec intelligence. Il a bluff tous les coups. Je connais bien la manœuvre je l'utilise moi-même beaucoup. Je ne veux pas qu'encore une fois je déçoive mon patron, il en est hors de question, alors je dois gérer ma colère, lui et tous mes autres problèmes… Pourtant qu'est-ce que j'ai envie de le voir se faire énucléer avec une fourchette rouillée…
Alors qu'il a maintenant bien fini ses menaces destinées à me faire agir je le regarde et je ris de bon cœur. Il osait, cette raclure parler de Slade. J'avais compris ce qu'il voulait. M'énerver, me foutre en pétard hélas ce n'est pas si facile, dommage pour lui.

Qui ne reviendra jamais ? Buster ? Mon petit toutou… J'ai envie de te dire que c'est mieux comme ça…

Je rigole encore un peu.
Tu dis que tu vas faire notre vie un enfer . Mais où tu crois qu'on est ici ?
Je prends un air bien plus sérieux, fermé et insensible a la moindre de ses grimaces hypocrites. En accompagnant mes paroles d'un mouvement de main je lève les yeux au ciel un instant.

Cesse de te prendre pour Dieu juste parce que toi dire connaître Enfer … Pauvre chat … Tu as été abandonné sur une île torturée… Oh tu n'as vraiment pas de chance. Mais regarde autour de toi. Ici nous sommes tous comme toi…
Tu veux me détruire . Comment le pourrais-tu sans faillir à tes valeurs ? Je... suis comme toi.
Au fond tu le sais.
Toi, et moi nous sommes deux branches d'un même cancer.


Je lui souris avidement et soupire de dégoût devant lui restant debout, le menton bien haut, ne le laissant surtout pas croire une seconde qu'il me faisait peur.

Comme je suis sympa et pas si démoniaque que tu le croies je vais te laisser partir en paix et tu n'auras pas à décocher une seule flèche. Seulement, tu dois me laisser faire toute seule.
Je déteste qu'on me force quand il n'y a pas besoin car au fond tu as un peu raison.


Je lui fais un clin d'oeil insolent, même si je crois ce que je dis. Enfin. Presque...Ma voix fait bien comprendre la chose honnête.

Mais n'oublie pas Arrow. Un jour tu devras aller rendre son costume au danseur de comédie musicale. Il le cherche.

Je ris un peu à ce que je viens de dire et continue à confronter mon regard au sien, mes gorilles lui laissant un passage pour partir.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: "Une offre que je vous déconseille de refuser." [Elga]   Mar 1 Nov - 21:13

Oliver ne réagit pas durant toute la réplique d'Elga.
Nulle parole, nul geste, nul mouvement du visage. Les bras croisés, calme en apparence, il fixe la jeune femme comme si ses lèvres ne prononçaient aucune insulte, comme si elle ne cherchait pas à le rendre dingue - comme si le coeur de l'archer n'était pas sur le point d'exploser, sous l'influence de cette rage sourde et intense qui anime son âme après chaque mot de l'autre.

"Je vois."

Sa voix est lourde, froide ; même modifiée par le petit gadget implanté directement dans sa capuche, elle parvient à afficher le ton résolument frais qu'il entend donner à cette conversation.

"Je ne pensais pas que Slade Wilson avait autant baissé ses standards."

Son regard masqué détaille en profondeur Elga, à un point que certaines pourraient considérer ça comme déplacé ou repoussant ; c'est bien entendu fait exprès.

"Le Mirakuru doit définitivement agir sur ses capacités cérébrales."

Oliver brise cependant cet étonnant pont de regard entre Elga et lui, pour lentement tourner son attention sur les différentes personnes présentes.
Elles assistent à ce terrible échange, mi-impressionnées par l'aplomb de leur maîtresse, mi-terrorisées par ce qui pourrait arriver ici. Il sent, aussi, une profonde détresse chez ces gens, qui ne souhaitent que s'enfuir de ce lieu de perdition et de malheur.
S'il ne savait rien du White Trash, et s'il avait simplement croisé leurs regards, cela lui aurait suffi pour le déterminer à anéantir ce lieu ; hélas, il en sait beaucoup sur cet établissement - et sa volonté de le briser ne s'en trouve que renforcée.

"Je lui en parlerais, la prochaine fois que j'irais lui apporter des excréments de rats pour le nourrir."

Une nouvelle provocation, mais plus pour la forme qu'autre chose. En vérité, à peine a-t-il prononcé ces quelques mots que Green Arrow brise son attitude immobile.
A une vitesse exceptionnelle, affûtée par cinq années en enfer, il s'empare de son arc accroché à son carquois de sa main gauche, tandis que sa main droit récupère trois flèches. Dans le même geste, il encoche les trois projectiles, bande la corde de son arc - et tire.
Un homme de main d'Elga s'écroule sur le flanc droit de la maîtresse des lieux. Oliver enchaîne, bouge à peine - et un autre garde s'écroule, cette fois-ci sur le flanc gauche. Enfin, un dernier mouvement - et c'est une des prostituées qui hurle de douleur.

"Par contre, soyons clairs."

Queen s'empare d'une autre flèche, et menace désormais directement Elga. Les quelques secondes de ce mouvement ont permis aux personnes présentes de se reprendre, et de s'avancer pour le menacer encore plus ; cependant, le fait qu'il cible leur maîtresse les bloque... ainsi que son carnet de chasse actuel.
Les deux hommes de main ont réceptionné deux flèches dans le torse, et sont maintenant en pleine inconscience ; leurs jours ne sont pas comptés, mais les blessures sont graves. La prostituée, elle, a le projectile en pleine cuisse, et ne cesse de hurler sa surprise et sa douleur.

"Ne me menacez plus, Elga Brand. Plus jamais."

Green Arrow observe du coin de l'oeil ceux qui le menacent et le fixent - puis prend une grande inspiration.
Et tire sa flèche.
Qui file devant lui, pour se ficher juste aux pieds de la maîtresse des lieux. Et si cette dernière peut être initialement être rassurée de ne pas avoir été touchée... elle découvre rapidement avec horreur qu'il s'agit d'une flèche-bombe.
Qui doit exploser dans moins d'une minute maintenant.

"Promettez-le, Elga Brand. Sinon, je l'arracherais de votre cadavre calciné."

Il baisse son arc, et attend.
Le souffle de l'explosion le propulsera en arrière, voir le blessera, mais il n'en mourra pas ; ce ne sera pas le cas pour Elga et ses proches, qui commencent déjà à s'agiter devant cette terrible menace...
Revenir en haut Aller en bas
Elga Brand
ADMIN
avatar

Age : 30
Messages : 130
Date d'inscription : 13/09/2016
Groupe/Clan : Slade addict
Métier : Péripatéticienne Impératrice du crime

MessageSujet: Re: "Une offre que je vous déconseille de refuser." [Elga]   Mer 2 Nov - 22:15

Je le sais, je le vois il est vexé, aussitôt ma tirade satirique terminée, il enchaîne et je le regarde dans les yeux, ses deux billes bleues se confrontant à mon sourire Jokerique. Sa voix modifiée me fait bien rire au fond. Il n’assume pas, et c’est ça son point faible. Il n’assume pas publiquement sa double identité. Je dois la trouver absolument. En parlant de point faible il essaye d’exploiter les miens: Slade Wilson. Dommage pour lui mais bizarrement est contrairement à ce que je pensais, j’arrive à contrôler ma colère et mes émotions si … étrangères d’ordinaire. Quand il parle de lui et du Mirakuru une petite chaleur émane en mes entrailles.
C’est étrange, nouveau, presque inédit. Cette chaleur vient me ramener à la réalité contre mon gré et je me souviens maintenant de ce qui se trouve dans mon ventre…

Je frémis un peu mais je bloque, je lie, j’interdis mon corps et mon esprit de ressentir quoi que ce soit. À ce moment son regard presque pervers pourrait me transpercer mais non, je ne sois pas failli, surtout pas. En fermant les poings discrètement j’arrive à prendre dû recule puis mon regard perçant de serpent ne faillit pas non plus et il finit par baisser les yeux pour me lancer une dernière provocation. Quelle immonde petite pute. Je laisse un haussement d’épaules suivi d’un regard en l’air former ma réponse des plus fausses. Ma gorge me brûle d’envie de lui rendre son venin, mais je n’ai pas le temps car soudain, tout le monde sursaute et les choses s’accélèrent.

En quelques secondes des cris et râles de douleurs se font entendre. Je n’ai pas sursauté, encore une fois, je vois simplement le résultat. Deux hommes et une femme à terre du sang tachant le sol. Il aurait mieux fait de les tuer, au moins ça aurait fait un beau spectacle mais là il hurle et sanglote encore de douleur… je vais devoir les soigner en plus de ça… Jusqu’au bout il agit comme le parfait petit ennemi, même si je suis persuadé qu’il ne l’a pas fait exprès. Je regarde mes trois pions se tortiller de douleurs dans des cris qui percent mes tympans … Mes pions mâles sont inconscients, par contre ma demoiselle pion elle est bien vivante et ses petits cris stridents de douleurs me font grincer les dents.

Cesse ! Contrôle toi. (en russe)

Elle m’agace. De chouiner comme ça alors que maintenant c’est moi qui suis directement menacée. Mais je ne pleure pas et ne tremble pas, moi. À mes mots natifs de mon origine, elle se tait en me regardant pleurant en silence alors que d’autres filles l’évacuent ailleurs pour qu’elle puisse se calmer en vue de la situation. Mon regard en s’opposant au sien viens le défier une dernière fois alors que comme le pauvre petit garçon oublié qu’il et il me demande de promettre de ne plus lui manquer de respect. Cette petite demande vient me faire sourire tandis que sans bouger d’un poil la flèche vient s’écraser et se planter au saule juste devant mes pieds. Cette flèche est différente, je le vois car je la toise avant de brames relever mon regard menaçant sur lui. D’une main je touche inconsciemment mon ventre encore trop peu visible pour qu’il puisse comprendre...

Oh mon cher Arrow… comment peut-on désirer quelque chose que l’on n’applique même pas  ? C’est un peu comme demander la lune non ?
Regarde. Tu es arrivé et depuis ce moment tu m’attaque moi et mon pauvre personnel aussi bien physiquement que verbalement. Comment voudrais-tu que nous réagissions? En te remerciant ?


Un petit rire insolent m’échappe.

Voyons, il ne faut pas pousser mémé dans les  orties.

Ma voix est pleine de venin et aussi insolente que mon petit rire., néanmoins je garde l’oeil sur cette flèche empoisonnée …

A la bonne heure je vais te faire plaisir…

Je suis sérieuse même si j’accompagne ma phrase d’un mouvement de main vacillant et un regard éparpillé.

Mais pitié, toi promet moi de partir sans faire plus de blessé.

Là,  ma voix reste la même, sérieuse froide alors que le rythme de mes mots est lent, c’est mon regard qui change. Encore une fois je le regarde mais beaucoup plus sérieuse qu’avant.  J’attend un peu en insistant de par mon regard le temps d’un silence lourd de sens. Je relève légèrement la tête en le regardant de haut levant une main la paume face à lui.

Je promet.

Je ne voulais pas faire davantage de  blessés, parfois, il valait mieux laisser l’ennemi repartir sans avoir réussi à l’écraser maintenant.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: "Une offre que je vous déconseille de refuser." [Elga]   Ven 11 Nov - 23:04

Derrière son masque, le regard de Green Arrow demeure plongé sur la jeune femme. Il guette chaque mouvement, chaque réaction, chaque pli de lèvres - chaque indice, sur elle, sur sa manière de diriger, sur ses liens avec ceux qu'elle draine derrière elle.
Et, dans ces quelques secondes, il en apprend beaucoup.

Ainsi, même si elle s'en défendra certainement, Elga Brand tient aux "siens". Que ça soit pour le gain financier qu'ils lui amènent, que ça soit pour un éventuel attachement au "clan" qu'elle se forge, il n'en sait encore rien, mais il en est maintenant persuadé : elle tient à eux.
Il pourra donc en profiter à son avantage.

Mieux encore, quand Oliver évoque Slade Wilson, il a l'impression qu'elle tique - qu'elle réagit plus qu'elle ne le voudrait.
Surtout, quand la maîtresse des lieux découvre l'étrange flèche fichée devant elle, elle se touche par réflexe le ventre - plat, parfait même, totalement attirant pour les fétichistes de cette zone ; mais elle le touche quand même.

"Hum."

En dehors d'un léger grognement, Queen ne réagit pas : il force son corps à ne rien faire, à encaisser entièrement le choc, la surprise et le doute qui gangrènent désormais son esprit.
Son ventre... Slade... serait-elle enceinte ? Oui. Non. Peut-être.
A définir - plus tard. D'abord, obtenir ce qu'il veut, réussir son départ, et ainsi emporter un avantage. Avant de réfléchir à la suite. Il est clair qu'un bébé pourrait changer beaucoup de choses... dans sa façon d'aborder le problème qu'elle représente.

"Хорошо."
C'est bien.

Il ne reste que six secondes avant l'explosion de la Flèche-Bombe.
Ollie appuie discrètement sur un bouton positionné sous son carquois - et, l'instant d'après, le projectile explose... sur lui-même, ne causant aucun choc aux alentours.

"Хороший выбор."
C'est un bon choix.

Lentement, son regard glisse sur toutes les personnes présentes. Il croise des regards surpris par son maniement parfait de la langue russe, mais aussi par la violence de son arrivée et les attaques réalisées pour montrer qu'il ne tient pas à plaisanter.
Finalement, Green Arrow refixe son attention sur Elga Brand - et il replie, lentement, son arc pour le fixer à l'arrière de son carquois.

"я возьму боевой. Я ухожу."
Je fais de même. Je pars.

Il se tourne, puis s'arrête, pour jeter un dernier regard, entièrement de profil.

"Я вернусь. считать случившееся и увидишь - я заставлю тебя это сделать."
Je reviendrais. Tu arrêteras tout - je t'y forcerais.

Ollie esquisse un petit sourire, plein de provocation.

"Je te proposerais la manière douce, une nouvelle fois - ou la manière forte, comme ce soir. ты решишь. A bientôt, Elga Brand."
Tu décideras.

Un dernier signe de tête, et Green Arrow se détourne pour prendre le chemin inverse.
Il demeure sur ses gardes, mais sent qu'elle ne lui fera rien. Ce soir, la victoire est sienne. Ce soir, il a montré qu'il était sincère et déterminé.
Ce soir, il l'espère, intervient la première étape du sauvetage du White Trash - et, peut-être, de l'âme d'Elga Brand.

(HJ/ Je pense qu'on peut arrêter là ce sujet... à la base, je ne pensais pas qu'on irait aussi "fort" dès le début, mais ça m'a beaucoup plu, et ça m'a semblé cohérent ! Si tu veux qu'on fasse la suite, n'hésite pas, j'ai adoré ce sujet ! Smile /HJ)
Revenir en haut Aller en bas
 
"Une offre que je vous déconseille de refuser." [Elga]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Je vous offre mon coeur...
» Ambre Elendil pour vous servir !
» Quand Mère Nature vous offre des surprises... pas toujours bonnes. | Adrian & Willy
» Et vous, vous ecoutez quoi souvent?
» Quel sport faite vous?

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Legends of Tomorrow  :: Starling City :: Les Glades :: White Trash-
Sauter vers: