Nouveau design en cours, désolé du dérangement. Ceci permettra une refonte total du forum et de repartir sur une base neuve. Merci de votre compréhension.

Partagez | 
 

 Retour en Enfer [Deathstroke]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité



MessageSujet: Retour en Enfer [Deathstroke]   Lun 24 Oct - 21:06


Lian Yu, l'équivalent de Purgatoire en Mandarin, est ce qui semble le plus proche de l'Enfer pour toute personne qui a, un jour, posé le pied sur cette île désolée et maudite.
Utilisée comme prison par les autorités chinoises depuis des dizaines, des centaines d'années, cette zone n'existe sur aucune carte, et fait tout pour être oubliée de l'Humanité entière.
Lian Yu est une abomination - et c'est exactement là où Oliver Queen voulait amener son "colis".

Quelques heures plus tôt, un peu moins de vingt-quatre heures même, Ollie a croisé son pire ennemi au Verdant, la boîte de nuit qu'il a créée à son retour de Lian Yu.
Slade Wilson, son ancien mentor, l'assassin de sa mère, son vainqueur en combat au corps-à-corps, la menace qui ne cesse de peser sur Starling City... sa Némésis, tout simplement.
L'homme qui incarne le mieux la haine dans son univers.

Comme prévu, la rencontre entre les deux hommes a été électrique, et extrêmement brutale.
Tous les deux sont allés trop loin, se sont faits trop de mal - ils sont allés au-delà des limites, le Rubicon a été définitivement franchi. Plus aucun retour n'est possible, et la violence de leur combat a parfaitement illustré la folie qui les anime.

Cependant, quand Deathstroke s'est recouvert d'essence, en menaçant de s'immoler mais également de faire exploser le Verdant avec ses grenades... et qu'il a laissé à Oliver un choix terrible, entre sauver ce lieu mais en l'obligeant à prendre des mesures terribles pour l'arrêter, ou le laisser anéantir le symbole de la résistance dans les Glades...
Quand ce moment terrible est venu, Ollie n'a pas hésité.
Il a récupéré une flèche "spéciale" d'Harrison Wells, dérivée du pistolet-glace de Cisco et maintenant de Captain Cold, et a bloqué son ennemi - avant d'écraser son poing sur son visage.

"Bonjour."

Et, maintenant, Slade Wilson entend ce mot, ces deux simples syllabes qui le tirent des ténèbres dans lesquelles le violent coup à l'arcade l'a plongé.

"Migraine ? Il faudra t'y faire - il n'y a pas de pharmacie ici."

Alors que l'ancien agent secret rouvre la paupière, reprend ses sensations, il découvre... du béton. Du métal. Une lumière artificielle. Une absence de fenêtre. Et la sensation terrible et asphyxiante d'être... piégé.
Emprisonné.


Alors que Slade se découvre vêtu d'une sorte de pyjama de prisonnier, incapable de s'échapper derrière des barreaux solides, une silhouette s'avance lentement depuis les ombres devant lui.
Wilson se trouve dans une petite pièce, elle-même divisée en deux : d'une part, sa cellule, moins de dix mètres carrés ; de l'autre, une sorte de sas, du double de la taille de sa cage, plongé dans le noir.

"Tu n'as sûrement pas encore reconnu - mais les odeurs de végétation sauvage et les quelques bruits venus de l'extérieur qui s'échapperont de la climatisation te confirmeront ce que tes tripes doivent déjà te dire."

Des pas claquent lourdement sur le sol, laissant lentement apparaître...
... Oliver Queen, dans ce qui semble être une version légèrement modifiée de son costume.

"Oui - je suis sûr que tu reconnais cette odeur de sève, de fleurs sauvages, des phéromones des créatures dangereuses qui rôdent sans cesse ; je suis sûr que tu reconnais ces chants d'animaux terrifiés, ce vent dans les arbres, ces roulements de pierre qui font craindre le pire.
Je suis sûr que tu reconnais Lian Yu."


Ollie s'avance, puis s'arrête à environ un mètre de son vieil ennemi. Un éclat de haine pure éclaire son regard, alors qu'il continue à parler, d'un ton lent et terrible.

"Souviens-toi, Slade : tu me l'as dis toi-mêmes.
"Soit, tu me contrôles et m'envoies en prison, voir me tuer. Soit, je détruis le symbole de ton retour et je finis cette ville que tu aimes tant."
Je t'ai pris à la lettre, vieil ami. Je t'ai bloqué, vaincu - et maintenant, je te plonge en enfer."


Et, doucement, Oliver croise les bras.
Il l'a stoppé - il l'a détruit, bien plus que Slade ne s'en rend compte. Il lui laisse donc, au moins, le plaisir de répliquer et d'afficher sa haine.
Après tout ce qu'ils ont vécu ensemble, le pire et le meilleur... il lui doit bien ça.
Revenir en haut Aller en bas
Slade Wilson
Admin Mercenaire
avatar

Age : 45 ans
Messages : 253
Date d'inscription : 28/12/2015
Groupe/Clan : Le mien
Métier : Mercenaire

MessageSujet: Re: Retour en Enfer [Deathstroke]   Dim 30 Oct - 0:55

Une sorte de brume empêchait le borgne de voir convenablement son environnement. Il n'aurait pu dire depuis combien de temps il dormait. Lui, l'ennemi public numéro, l'homme recherché par plusieurs gouvernements pour ses atrocités et ses actions destructrices, venait de perdre un duel à mort bêtement.

Slade se redressa difficilement sur une sorte de banquette, le lit cria son mécontentement quand le mercenaire l'utilisa pour se mettre debout. La vue toujours dans la mélasse, il utilisa son odorat et ses autres sens pour découvrir la nouvelle demeure qui l'entoure. L'eau, l'odeur des pins, de sapins, la sève, ce son particulier d'une petite cascade venant projeter son eau sur les rochers coupant comme des lames de rasoirs. Slade était de retour à la maison, l'île du diable, le purgatoire, Lian Yu.

Oliver avait donc pris cette décision, celle de remettre son ennemi le plus dangereux dans l'endroit où ils apprirent à se connaître. A jouer et se torturer pour la première fois. Le mercenaire commença à faire les cent pas à l'intérieur de la petite cellule, quand l'archer vint le rejoindre. Le héros avait comme un petit air ravi sur le visage et dans les yeux, Slade souriait pour montrer son mépris envers l'ennemi. La cellule était étrangement petite, une autre pièce juste à côté. Oliver entama un monologue qui subjugua le borgne, il écoutait attentivement pour répondre rapidement.

- Bravo Oliver, tu a améliorer ton croché. Je ne m'y attendait pas du tout. Se moqua Slade, quand Queen s'excusa pour la migraine.

Son ennemi lui indiqua son emplacement exact, mais Slade avait déjà son retour au bercail et il aimait beaucoup cet instant.

- Nous voilà donc de retour sur le lieu de notre rencontre Oliver. J'approuve grandement ce choix et t'en remercie.

Slade aimait la ville et ses activités, prendre un maximum de pognon, détruire, tuer et manigancer. Ses activités lui apporte un peu de chaleur dans son cœur de pierre. Mais depuis quelques temps, il avait une petite idée en tête, son envie de revenir au purgatoire lui trotter au fond de son subconscient.

Slade allait se rasseoir sur le lit accroché au mur par des chaînes métalliques. Son ennemi guettant chacun de ses mouvements derrière les épais barreaux. Le mercenaire voulait prendre son temps, il ne s'était pas posé ainsi depuis très longtemps.

- Tu auras bien réagi lors de notre confrontation. Je ne m'attendais pas du tout à ce genre de réaction. Me voilà donc emprisonné ici, à attendre pendant combien de temps. Le reste de mon existence. Que puis-je faire ? Je payerais pour mes actions, mais sache que je ne regrette rien.

Pour finir, avant qu'Oliver ne reprenne la parole et ne lâche son venin sur son vieux compagnon. Le borgne voulait dire une chose importante.

- Il faut que tu l'entende maintenant Oliver. A la mort de Shado, j'ai juré de te faire payer, de détruire tout ce que tu aime. Lors de mon arrivée à Starling City, c'était mon but et j'aurais réussi sans l'intervention de ce bolide rouge et de tes amis. Il se lève pour venir poser son visage sur les barreaux. Depuis quelques temps déjà, après la mort de ta pauvre mère........ HA Moira, une femme charmante, quel dommage. Enfin ! Après ça mort, je prenais tellement de plaisir à jouer avec toi, tes amis, ta ville, ton environnement, qu'au final, Shado à complètement sauter de mon esprit. Tu sais quoi Oliver ? Je crois être un peu dérangé du ciboulot. Dire que j'aurais pu finir tout ça depuis très longtemps. Mais je m'amuse trop pour m'arrêter.

Slade se mit à rire, un son rauque, guttural. Le mercenaire péter les plombs.

_________________


Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Retour en Enfer [Deathstroke]   Lun 31 Oct - 20:57

Les bras croisés, à environ un mètre des barreaux de la cellule de Slade Wilson, Oliver Queen demeure immobile.
Il ne réagit pas quand le prisonnier le complimente sur son crochet. Il ne réagit pas quand sa Némésis le félicite sur le choix du lieu de sa détention. Il ne réagit pas quand Deathstroke exprime sa surprise et son admiration sur les choix de l'archer pour gérer la situation. Il ne réagit pas non plus quand l'autre évoque Shado - mais il ne peut s'empêcher de frissonner quand le nom de sa mère est prononcé ici.

"Humf."

Il réprime un grognement, et son réflexe profondément enfoui de se précipiter sur Slade pour écraser son crâne contre les barreaux.
Ollie sait très bien que c'est exactement ce que l'autre cherche - que c'est exactement pour cela que Wilson prononce ce type de phrase, qu'il le provoque en étant si détaché et si insupportable.

"Pas mal, mon vieil ami."

Sa voix, modifiée par le dispositif désormais intégré à cette nouvelle version de son costume, comporte cependant une petite pointe d'ironie pleinement compréhensible par celui qui fut longtemps son mentor et meilleur ami.

"Ca aurait pu fonctionner... si je ne le savais pas déjà."

L'archer pousse un profond soupir, et s'avance d'un pas - pour se rapprocher un peu plus de son pire ennemi, celui qui développe une véritable haine dans son coeur, une rage invincible qui ne disparaîtra jamais vraiment.

"Tu es fou depuis que tu as le Mirakuru et que tu as vu Shado morte.
Slade Wilson, le soldat qui a recueilli un pauvre type sur cette île infernale, a disparu à ce moment-là. Slade Wilson, le père du petit Joe, a cessé d'exister à ce moment-là. Slade Wilson, l'homme que j'admirais et que je respectais, celui qui m'a tant appris, celui qui devait me sortir de ce cet enfer, est mort à ce moment-là."


Ollie pose ses mains gantées sur les barreaux, et les secoue dans un geste de rage à peine contrôlée.

"Tu es ce qui en reste, mon vieux. Une ruine, qui ne mérite même pas la flèche pour l'achever."

Il esquisse un sourire mauvais, avant de lentement retirer une flèche de son carquois. Il l'exhibe devant Slade, avant de l'envoyer brutalement au milieu du matelas de Deathstroke.

"Amuse-toi avec... tu vas avoir un peu de temps pour savoir comment faire."

Après un dernier coup d'oeil, plein de cette haine contenue et qu'il entend contenir à jamais, Green Arrow se détourne de Slade Wilson - et marche lentement vers la porte.
Sans un regard en arrière, sans un ultime intérêt pour sa Némésis, il s'échappe de la cellule... en appréciant grandement le fait que son ennemi ne le peut pas pas.

(HJ/ A toi de me dire si tu souhaites continuer ou non, à mon sens on peut en finir là... pour le moment. Very Happy Merci pour ces très bons échanges ! /HJ)
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Retour en Enfer [Deathstroke]   

Revenir en haut Aller en bas
 
Retour en Enfer [Deathstroke]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Retour en Enfer? [Pv Rayquaza]
» Retour en enfer ~
» Retour aux bercailles [Qui veut]
» L'homme est de retour ...
» Chine: Amérique, va en enfer

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Legends of Tomorrow  :: Autres Lieux :: Lian Yu-
Sauter vers: