Nouveau design en cours, désolé du dérangement. Ceci permettra une refonte total du forum et de repartir sur une base neuve. Merci de votre compréhension.

Partagez | 
 

 Do we have to run? | Feat. A. Peter Maximoff

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Alexandra Mahnovski
RUSSIAN FIELD OFFICER
avatar

Age : 25 ans
Messages : 36
Date d'inscription : 28/05/2016
Groupe/Clan : Civils | Team Flash
Métier : Agent de terrain au CCPD

MessageSujet: Do we have to run? | Feat. A. Peter Maximoff   Dim 29 Mai - 15:56



Do we have to run?
Feat. A. Peter Maximoff


« There is a difference between dependence and trust. Depend on yourself. But there will come a time when you must trust others and that is not bad. You must keep people close to you the way I have with your mother and your Uncle Sergei. I do not want you to live your life alone, Alexandra. »

Il avait réussi à me retrouver. J'ignore comment, mais il avait réussi. J'avais pourtant été discrète. Je ne faisais pas parler de moi. Il était bien plus intelligent que ce que j'avais imaginé… Mais le bon côté dans tout ça, c'est que j'allais pouvoir en finir avec lui, avec eux. Ils étaient ma cible aujourd'hui. J'étais actuellement sur une mission commune avec May, rien à voir avec la police cette fois. Mon amie avait besoin d'un cryptographe qui permet aux utilisateurs de pirater quoi que ce soit, détenu par ces russes. Ce que je faisais était plus ou moins illégal, je n'allais pas dire le contraire, mais si May en avait besoin… Il y avait une raison. J'étais déjà sur place. Cachée derrière un comptoir, attendant que l'un de mes ennemis passe pour en finir discrètement avec lui. Dès lorsqu'il fut assez proche et moi prête, j'avais surgit et lui avais planté une petite lame fine dans le cou. Avais-je commis un meurtre ? Certainement. Mais personne n'en saurait rien. J'étais bien trop prudente à ce niveau-là pour que quelqu'un le découvre. Et puis… Je ne tuais pas des innocents, bien loin de là.

À présent à découvert, j'entendis du bruit arriver non loin de moi. Mais je n'eus à peine le temps de me retourner que je me pris un coup qui me fit tomber à terre.

- Alex Winslow… Ou plutôt, Alexandra Mahnovski, devrais-je dire. Je suis heureux de te revoir.

Je pouvais reconnaître cette voix entre mille, cet accent russe… Je relevais doucement la tête afin de confirmer mes doutes, les peurs de mon passé m'envahirent. Mais je n'allais pas le laisser me refaire du mal comme avant.

- Vlad… Quel non plaisir de te revoir aussi… Je crois que tu te trompes de personne en m'appelant ainsi, j'ignore qui est cette mademoiselle Mahnovski dont tu parles. Au fait, dis-moi, mon amie ne t'as pas fait trop de mal en me sauvant la dernière fois ?

Lui demandais-je d'un sourire en coin en voyant cette fine cicatrice recouvrir sa joue droite. Je finis par me relever doucement mais n'eus, une fois de plus, pas le temps de faire un autre geste que deux de ses sbires m'attrapèrent pour m'empêcher de bouger ou de le frapper.

- Tu sais pas à qui t'as à faire…

- Oh si, je sais exactement à qui j'ai à faire.

Me sourit-il en coin alors que j'essayais de me débattre sans aucun succès. Utiliser mes pouvoirs ? Non, ce serait bien trop risqué. Je ne les contrôlais pas si bien que ça et à vrai dire, j'en avais un peu peur également.

code par Lexia'


_________________
I threw my hands in the air and said show me something. He said, "If you dare come a little closer"



Dernière édition par Alexandra Mahnovski le Dim 11 Déc - 23:31, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Do we have to run? | Feat. A. Peter Maximoff   Dim 29 Mai - 21:07

Bon sang cette ville était géniale ! Et en plus de cela il y avait tellement de chose à voir et à savoir. Je n’avais pas encore eu de contact avec le Flash ou la police. Pour l’instant je restais dans mon coin et j’attendais patiemment à observer. Ce qui est assez dur pour moi. Je me baladais tranquillement en quête de quelque chose d’amusant à faire. J’avais fini mon boulot et j’attendais la suite. National City était sympa et je devrais y retourner pour voir le petit qui m’avait vu bouger. Mince il était rapide celui-là. Et je me demandais si Flash était aussi rapide que moi. Et si mes pouvoirs étaient les mêmes que les siens. De ce que j’avais cru comprendre lorsque l’accélérateur de particule avait explosé, beaucoup de gens se sont vu dotés de nombreuses capacités. Ce qui pouvait être assez étrange. Finalement je me baladais tranquillement dans la ville en vitesse humaine. Je devais avouer que je n’aimais pas vraiment cela, mais il me fallait une raison, et si je me déplaçais trop vite je pouvais être pris pour un criminel. Curieusement je vis deux, trois types louches entrée dans un endroit. Ma curiosité piqué à vif je les suivis de manière relaxe en mettant de la musique dans les oreilles via mon casque et mon téléphone. J’avais téléchargé Hotel California récemment et je me disais que j’allais pouvoir l’écouter tranquillement.

Ce que je vis une fois à l’intérieur fut un bâtiment qui semblait légèrement abandonné ou alors c’est moi qui regardais mal. Enfin une fois à l’intérieur je pu remarquer deux personnes entrain de tenir une femme et un homme en face qui semblait être le chef. Il parlait avec un accent bizarre et je me disais qu’il ne devait pas être du coin. Un homme mort à terre, je l’ignorais. Je m’étirais un peu et retirais mon casque, puis je sortis de mon coin en sifflant en regardant le plafond :

- Ben dis donc c’est pas trop bien entretenu ici. Dîtes c’est vous qui êtes de la maintenance ou je dois appeler quelqu’un pour ça ?

Je souriais et je savais que les gens ne me prendraient pas au sérieux. Quand je vis la fille je m’approchais un peu :

- Oh la vache! ça c’est de la nana ou je ne m'y connais pas! Hé vous allez quand même pas vous la faire ici et maintenant ? Non pas que ça me regarde mais ça serait vraiment glauque quand même. Surtout une si jolie femme. Je sais ! Et si je t’emmenai boire un verre, t’en dis quoi ?

Je la regardais toujours en gardant du coin de l’œil le chef à la cicatrice. Grâce à ma super-vitesse et le fait que je pouvais voir le monde au ralenti, je n’avais rien à craindre d’un mec comme lui.

Revenir en haut Aller en bas
Alexandra Mahnovski
RUSSIAN FIELD OFFICER
avatar

Age : 25 ans
Messages : 36
Date d'inscription : 28/05/2016
Groupe/Clan : Civils | Team Flash
Métier : Agent de terrain au CCPD

MessageSujet: Re: Do we have to run? | Feat. A. Peter Maximoff   Lun 30 Mai - 0:22



Do we have to run?
Feat. A. Peter Maximoff



Les yeux rivés sur l'homme qui m'avait tant blessé durant mon adolescence, je savais que je ne pouvais rien faire contre lui pour le moment.

- T'es vraiment qu'un enfoiré, Vlad. Tu vas me faire quoi ? Me renfermer dans le bordel ? Je te manque tant que ça ?

- Bien plus que tu ne l'imagines. Trèves de bavardage maintenant.

Alors qu'il s'apprêtait de faire signe à ses hommes de m'emmener, une autre voix retentit et attira mon attention.

- Ben dis donc c’est pas trop bien entretenu ici. Dîtes c’est vous qui êtes de la maintenance ou je dois appeler quelqu’un pour ça ?

Tous nos regards tournés vers cet inconnu, il n'allait certainement pas être bien accueillit. Mais que venait-il faire ici ? Je n'avais pas besoin de ça. Il serait témoin du prochain "massacre", ça allait être problématique…

- Bientôt c'est moi qui vais devoir appeler quelqu'un pour débarrasser ton corps.

- Vlad, si tu te la fermais ? Laisses donc ce gamin tranquille, c'est contre moi que tu en as.

Mon futur bourreau se tourna alors vers moi, les bras croisés, un sourire mauvais au coin des lèvres. Je n'aimais pas ce regard, vraiment pas… Mais je ne le laisserai pas tuer quelqu'un d'innocent. Autant qu'il s'en prenne à moi et rien qu'à moi.

- Oh la vache! ça c’est de la nana ou je ne m'y connais pas! Hé vous allez quand même pas vous la faire ici et maintenant ? Non pas que ça me regarde mais ça serait vraiment glauque quand même. Surtout une si jolie femme. Je sais ! Et si je t’emmenai boire un verre, t’en dis quoi ?

Je regardais à nouveau cet inconnu d'un air agacé. C'était pas vraiment le moment pour ça, surtout pour ça. Puis je profitais de l'inattention des deux hommes qui me maîtrisaient pour leur donner un coup chacun afin qu'ils me lâchent. Une fois chose faite, j'attrapais l'une de leurs armes et pointais le canon vers Vlad.

- Je sais pas qui tu es, ni ce que tu fais là, mais tu ferais mieux de partir avant que les choses se gâtent. Ces types te pourraient te tuer sans remord.

Je m'adressais bel et bien à cet homme qui était venu s'incruster dans cette pièce. Il n'avait rien à faire ici. Si la situation m'échappait, je ne serais peut-être pas en mesure de le protéger. Je visais toujours Vlad de mon arme, ses deux hommes n'osaient rien faire par peur que je lui tire une balle dans la tête, et ils avaient raison. Comme eux, je n'aurais aucun regret à le faire.

- Tu n'oseras pas appuyer sur la détente. Je te connais, Alexandra, je sais exactement à qui j'ai à faire, je te l'ai dis.

J'ôtais alors la sécurité du pistolet dont le canon était toujours pointé sur sa tête. Il me provoquait. Mais il allait perdre à ce petit jeu.

- Tu crois vraiment que je n'oserais pas ? Un geste et je tire. Peu importe ce qui arrivera par la suite, peu importe sur ce mec est témoin de ça et que je risque de perdre mon emploi. Tu ne me connais pas. Tu ne m'as jamais connu.

code par Lexia'


_________________
I threw my hands in the air and said show me something. He said, "If you dare come a little closer"

Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Do we have to run? | Feat. A. Peter Maximoff   Lun 30 Mai - 0:55

J’avais attiré l’attention de tout le monde. Parfait. Au moins ils ne s’occupaient plus de leurs problèmes. Le chef de la bande de trois commença à me menacer et à me dire qu’il faudra embarquer mon corps si je continuais. Sauf que je l’ignorais totalement. Par la suite j’entendis la femme l’appeler Vlad ; donc c’était ça son prénom. J’en apprenais pas mal. Je ne sais pas si ça me servirait un jour mais bon nous verrons bien. Finalement je finis par m’approcher de la nana et je devais bien admettre qu’elle était assez canon. Bien que son regard veuille me dire de dégager rapidement, je décidais de donner un coup de main. Je lui proposais un verre, mais à la fin de ma phrase je lui fis un léger clin d’œil et je me mis à l’action. A la vitesse que je me déplaçais c’était comme si je n’avais pas bougé d’un millimètre et que j’avais continué à rester tel quel. J’avais profité pour desserrer un peu la prise des hommes sur la femme et je m’étais amusé à prendre un peu leurs argents dans leurs portes-feuilles tout en le mettant dans mes poches.

Une fois à ma place je vis l’ancienne prisonnière frapper les deux hommes aisément et attrapa une arme tout en la pointant vers le dénommé Vlad. Pour une humaine de rapidité normale, elle s’en était plutôt bien sorti niveau vitesse. Elle commença à me faire un speech sur le fait que je ne devrais pas être ici etc… j’écoutais à moitié en me grattant l’oreille. Puis je souriais en disant :

- Ils essaieront du moins de m’avoir et je pense qu’ils vont galérer.

Les deux hommes qui la tenaient n’oser pas trop bouger de peur que leurs chef ne meurt. Par ailleurs je pus connaître le nom de la femme. Alexandra. Cela me fit sourire. Son prénom lui allait plutôt bien. Je commençais à écouter et j’entendis qu’il ne la croyait pas capable d’agir. Sauf qu’elle se fichait des résultats et de ma présence. D’un coup je vis l’un des hommes sortirent de sa manche une lame pour la poignarder tandis que le deuxième se préparait à sortir son arme pour tuer Alexandra. Je me dirigeais vers les deux gardes et retirais leurs vêtements ainsi qu’armes, les laissant en caleçon. Sauf que j’en profitais pour les faire se frapper l’un l’autres en modifiant légèrement leurs courses d’actions. J’en profitais pour faire tomber le pantalon du Vlad et je pris son portefeuille. Puis je retirais l’arme des mains de la femme et l’emmena à l’extérieur en la portant. Une fois dehors je m’étirais et la regardais bouger dans tous les sens :

- Et voilà. Ils ne sont plus d’aucune menace pour l’instant. Très joli prénom au fait Alex. Moi c'est Peter. Enchanté.

Je sentais que la communication allait être difficile.

Revenir en haut Aller en bas
Alexandra Mahnovski
RUSSIAN FIELD OFFICER
avatar

Age : 25 ans
Messages : 36
Date d'inscription : 28/05/2016
Groupe/Clan : Civils | Team Flash
Métier : Agent de terrain au CCPD

MessageSujet: Re: Do we have to run? | Feat. A. Peter Maximoff   Mar 31 Mai - 9:53



Do we have to run?
Feat. A. Peter Maximoff



- Ils essaieront du moins de m’avoir et je pense qu’ils vont galérer.

Les yeux toujours rivés sur celui qui m'avait tant blessé par le passé, je voulais enfin en finir. Je voulais enfin réclamer vengeance. Alors j'ignorais les paroles de cet inconnu. Je n'allais pas m'attarder sur lui, sur ces gamineries. J'avais autre chose à faire. Et j'étais principalement pour le cryptographe dont May avait besoin. Elle comptait sur moi pour le lui ramener, il était hors de question que j'échoue, que je la déçoive. Elle me faisait confiance. Et Dieu seul sait que la confiance est quelque chose qui se gagne difficilement. Cependant, d'un seul coup, le pantalon du russe tomba et ses deux hommes de main se retrouvèrent à terre, en caleçon. Sur le coup, je ne comprenais pas. Vraiment. Puis la seconde d'après, mon arme disparut de mes mains et je me retrouvais maintenant à l'extérieur. Je regardais tout autour de moi, cherchant toujours à comprendre le pourquoi du comment. Était-ce cet homme qui était responsable de ça ? Probablement. Était-il donc comme moi ? Un méta-humain ? Je l'ignorais. Mais je n'allais pas chercher plus loin que ça. J'avais une mission. Il m'empêchait de la remplir en agissant ainsi.


- Et voilà. Ils ne sont plus d’aucune menace pour l’instant. Très joli prénom au fait Alex. Moi c'est Peter. Enchanté.

Je finis par poser mon regard sur ce type. Puis je sortis mon arme de service que j'avais toujours sur moi pour la pointer sur lui d'un air menaçant. Je n'avais pas envie de plaisanter. Tout cela ne m'amusait pas.

- Je te laisse quelques secondes pour m'expliquer ce qu'il vient de se passer.

J'attendis alors sa réponse. J'étais agacée par ce comportement. Je n'avais pas besoin d'être sauvée. Je n'en avais jamais eut besoin, surtout pour ce genre de mission. Je savais que j'aurais très bien pu me débrouiller toute seule. Je connaissais très bien Vlad. Je savais qu'il ne lâcherait jamais l'affaire, qu'il ferait encore tout pour me retrouver, soit pour me ramener dans le bordel, soit pour me tuer. Je n'allais pas le laisser faire. Je devais en finir, maintenant.

- Tout ça… Ce ne sont pas tes histoires..! Ce type mérite la mort pour tout ce qu'il a fait ! Je ne vais pas le laisser s'en tirer ainsi. Alors maintenant, sois sage et laisses-moi tranquille, j'ai du travail qui m'attend et une mission à terminer.

Sur ces belles paroles, je baissais doucement mon arme, toujours d'un air méfiant et agacé, puis je lui tournais le dos pour retourner à l'intérieur. Apparemment, Vlad ne comprenait pas non plus. Il avait l'air tout aussi perdu que moi. Ayant remit ses vêtements correctement, il semblait en colère contre l'homme certainement responsable de ça. Mon arme levée une nouvelle fois vers lui, il savait très bien qu'au fond, je disais vrai lorsque je lui disais que j'oserai tirer. Puis je finis par appuyer sur la détente. Un coup de feu retentit.

code par Lexia'


_________________
I threw my hands in the air and said show me something. He said, "If you dare come a little closer"

Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Do we have to run? | Feat. A. Peter Maximoff   Mar 31 Mai - 10:58

Une fois dehors la dénommée Alexandra ne comprenait pas vraiment et tâchait de deviner ce qui c’était passé. Je savais que j’avais exposé mon identité, mais je ne me cachais pas vraiment. Enfin un peu, mais mon costume n’avait pas vraiment de quoi me cacher vu mes cheveux gris. Mais je ne pouvais laisser ces hommes la tuer. Même si eux savaient pour mon secret, je n’étais pas vraiment en danger je pensais. Enfin j’espérais tout du moins. Finalement je vis la femme prendre une arme et me menacer avec. Je soupirais un bon coup. Elle n’avait pas compris que cela ne me ferait rien ? Puis elle me demanda de lui expliquer ce qui venait de se passer. Je fis mine de réfléchir et je commençais finalement par répondre en souriant :

- Ben pour faire simple je t’ai simplement portée et j’ai marché jusque dehors. Et je dois admettre que t’es quelqu’un de plutôt légère. Enfin si je t’ai fais sortir c’est parce que t’as les deux costauds qui allaient te tuer par derrière sans que tu t’en rendes compte ou trop tard.

C’était la première fois que je voyais quelqu’un qui ne semblait pas ravi d’être sauvé. Elle finit par la suite à m’engueuler car cette personne avait fait des choses horrible et qu’il méritait de mourir. Je me mis à me demander si c’était une bonne chose de tuer quelqu’un qui méritait la peine capitale. Elle me demanda de ne pas interférer et qu’elle avait une mission à finir. Le temps qu’elle baisse son arme je me permis de regarder ses papiers d’identité sans qu’elle ne s’en rende compte. Une flic rien que ça. Mais à mon avis elle était bien plus aussi, vu son calme devant ces gens là. Je la vis se diriger par la suite vers l’intérieur de la maison. Est-ce que j’allais la laisser le tuer ou non ? J’entendis finalement un coup de feu. Je me mis à courir en direction du bruit et je voyais la balle qui était entrain de partir en direction d’un Vlad un peu penaud. Ces hommes de mains étaient encore dans les vapes. Je finissais par aller sur Vlad et je fouillais après des données ou je ne sais quoi encore. Tout ce qui pouvait faire en sorte de connaître ses objectifs ou son origine. Je ne trouvais rien du tout. Est-ce que j’allais laisser la balle pénétrer dans son corps ? Je pris finalement une décision. La balle allait toucher en plein cœur et je me disais qu’au moins j’allais faire autrement. Je pris la balle et la positionnait entre les deux yeux. Puis je me mis à côté de l’homme et le temps reprit son cours. Il fut tué et je regardais la policière en face de moi. Je pris la parole :

- Tu pourrais m’expliquer ce qu’il a fait au juste ? Parce que je veux bien admettre qu’il est quelqu’un de mauvais mais j’aimerais en savoir davantage. Par ailleurs, tu es venue faire quoi ici ?

Revenir en haut Aller en bas
Alexandra Mahnovski
RUSSIAN FIELD OFFICER
avatar

Age : 25 ans
Messages : 36
Date d'inscription : 28/05/2016
Groupe/Clan : Civils | Team Flash
Métier : Agent de terrain au CCPD

MessageSujet: Re: Do we have to run? | Feat. A. Peter Maximoff   Sam 10 Déc - 19:24




Do we have to run?
Feat. A. Peter Maximoff
 
 
“I know why he had to die. I know why I had to kill him. It hasn't weakened my belief as to why I'm here or my commitment to my mission. It's made it stronger.”

La balle que j'avais tiré droit vers son cœur finit par atterrir en plein entre ses deux yeux sans que je ne comprenne quoi que ce soit. Vlad était maintenant mort. Celui qui m'avait tant blessé étaient désormais à terre, dans son propre sang, et il ne se réveillerait jamais. J'avais ce sentiment de bien être en moi. Non pas parce que j'avais enfin tué cet enfoiré, mais plutôt parce que j'avais tué quelqu'un. C'était le même sentiment que j'avais à chaque meurtre commis. May pensait qu'elle avait fait de moi une bonne personne. Mais malheureusement, elle s'était trompée, et elle ne le savait pas encore. Tout mon vécu me rendait bien plus sombre que je ne l'étais, et mes pouvoirs n'arrangeait rien. Mais pour une fois, je ne montrais pas ce sentiment. Aucun sourire sur mon visage, il ne fallait pas que ce gamin devine ce que je suis en réalité, qui je suis. Il fallait que je garde ce masque que j'avais mis si longtemps à créer.

- Tu pourrais m’expliquer ce qu’il a fait au juste ? Parce que je veux bien admettre qu’il est quelqu’un de mauvais mais j’aimerais en savoir davantage. Par ailleurs, tu es venue faire quoi ici ?

Je finis par lever mon regard vers lui. Un regard froid, bien loin d'être amical. Pourquoi était-il venu se mêler de ça ? Qu'est-ce que ça pouvait bien lui faire.

- C'était un mafieux russe qui m'a blessé durant mon enfance, c'est tout ce qu'il y a à savoir. Et ma mission ne regarde que moi, et uniquement moi. Maintenant, sois gentil, et vas jouer ailleurs.

Lui répondis-je sèchement avant de me diriger vers les hommes de mains encore à terre et inconscients afin de leur tirer également une balle dans la tête à chacun. Personne ne devait savoir ce qui venait de se passer. Mais bien évidemment, je ne pouvais pas tirer sur ce gosse. Il avait des pouvoirs, c'est ce que j'avais pu en conclure. Et mes balles ne le toucherai pas. La seule chose à faire, c'était d'espérer qu'il ne raconte rien à personne.

Suite à ça, après avoir lancé un second regard noir au jeune homme, je lui tournais le dos afin de me diriger vers l'arrière salle. Ce dont j'avais besoin était juste là. Posé sur le bureau, je pris le cryptographe et revint dans la pièce principale. Il fallait maintenant que je nettoie tout ce bazar, la police, ou enfin, mes collègues, ne devait pas savoir que j'étais à l'origine de ce carnage. Je ne m'imaginais pas passer le restant de ma vie en prison.

code par Lexia


_________________
I threw my hands in the air and said show me something. He said, "If you dare come a little closer"

Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Do we have to run? | Feat. A. Peter Maximoff   

Revenir en haut Aller en bas
 
Do we have to run? | Feat. A. Peter Maximoff
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Liste des Pouvoirs
» Il y a une vie après Peter Jackson.
» Peter Hallward: Entrevue avec JBA (juillet 2006)
» Peter Retep
» Peter Lentz [Validée]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Legends of Tomorrow  :: Central City :: Centre-ville-
Sauter vers: