Poster un nouveau sujet   Répondre au sujetPartagez | 
 

 Bientôt dans une impasse temporelle [PV Constantine]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Paradoxe
ANIMATEUR
avatar

Messages : 49
Date d'inscription : 05/02/2016

MessageSujet: Bientôt dans une impasse temporelle [PV Constantine]   Ven 13 Mai - 22:39

MAXWELL LORD



Un camion portant l'insigne du groupe Lord arriva dans le parking sous l'entreprise. Le PDG se trouvait déjà dans le sous-sols avec une mallette sombre, un costume cravate tiré à quatre épingles, une paire de chaussure de ville à plusieurs  milliers de dollars. Le PDG avait trouvé un nouveau jouet, malheureusement, l'engin inconnu venait de coûter très cher, environ quinze millions de dollars seulement pour acquérir la babiole. Selon les sources et les informations requises et la personne ayant mis la main sur la chose, Maxwell ne possédait personne d'apte à étudier l'objet.

Le véhicule était en marche arrière, les feux de détresse clignotaient à vitesse régulière. L'odeur de l'échappement commençait à se faire sentir. Derrière monsieur Lord, l'ascenseur ouvre ses portes pour faire apparaître une femme et un homme en blouse blanche. L'homme portait des lunettes rondes, ses cheveux gris et gras descendant sur ses épaules. Il avait un énorme bouton rouge sur le front, un vrai scientifique comme ont aime. La femme portait la blouse et une chevelure brune parfaite, un visage sérieux et gracieux. Une bouche fine et aguichante, elle regarda le PDG en lui adressant un clin d’œil, aussitôt rendu par le PDG.

- Bonjour, monsieur le directeur, s'agit-il de l'objet en question ? Demanda la demoiselle.

- Tout à fait Myriam. Comme vous pouvez le voir, il arrive en ce moment. Malheureusement, notre invité de marque n'est pas encore arrivé.

Le gros scientifique renifla comme un goret et utilisa un mouchoir dégueulasse pour se moucher. Maxwell se demanda à ce moment s'il devait mettre ce type ingrat et sans manière à la porte. Le camion termina sa route devant l'estrade en béton menant à l'ascenseur, les moteurs furent éteins et le gros reprit:

- Est-il raisonnable de faire venir ce type monsieur ? Nous connaissons tous ses motivations et les différents problème qu'il a rencontré aux fils de ses aventures.

- Contrairement à vous Ed, j'ai totalement confiance en notre invité. Il est capable de percer le secret de cet objet et ne ruinera pas mon compte en banque pour des broutilles. Vous ne faites rien pour finir vos travaux dans les temps, je commence sérieusement à réfléchir sur votre situation Edgard !

Le scientifique sentait comme une pointe d’agacement et de gêne monter. Myriam souriait en écoutant son patron remonter les bretelles de son acolyte. Le chauffeur ouvrit le cul du camion et dévoila une immense boîte en bois. Le badge Lord Industries imprimé sur chaque face la boîte. Muni dans élévateur, le chauffeur fit descendre la boîte et la déposa dans ascenseur. Maxwell remercia le coursier lui demanda de rejoindre l'accueil pour recevoir son chèque.

Les scientifiques et le patron entrèrent ensemble dans l’ascenseur. Myriam caressa ses cheveux d'un geste félin, agitant ses hanches devant le patron; Maxwell et la scientifique entretenait une relation secrète et personne ne devait être au courant. Pour couper court aux demandes charnelles de la demoiselle, il dit:

- Je veux que l'objet soit mis dans la pièce 42. Nous commencerons le travail, une fois l'invité dans nos locaux pas avant. Nous ignorons toujours son fonctionnement.

Les blouses blanches acquiescèrent et arrivèrent enfin à l'étage des laboratoires. Ils quittèrent le PDG pour mettre la boîte en lieu sur, Maxwell quand à lui alla dans son bureau pour prendre des nouvelles du prochain colis.


Dernière édition par Paradoxe le Mer 25 Mai - 1:09, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Bientôt dans une impasse temporelle [PV Constantine]   Ven 13 Mai - 23:56

Atlanta

Constantine était de retour dans sa ville depuis quelques jours. L'histoire avec Unidac ne put être abouti et ses idées sur les objets magiques sont devenus presque vérité. Il n'aimait pas tellement que des inadaptés avec ce style de pouvoirs mettent le monde en danger. Il est souvent difficile de vouloir utiliser le pouvoir des artefacts anciens, ses antennes de flux magiques sont trop dangereux et utilisé à mauvaise escients risque de mettre le monde en danger. Bien souvent, les engins sont des réceptacles pour des créatures démoniaques et des mini-diables venant du fin fond des enfers. La dernière fois qu'un tel artefact fut ouvert, l'ennemi du mage, le grand Nergal revint sur terre pour y faire régner les démons.

John se trouvait dans un nouveau bar, à vider une bouteille de vodka. Il pensait encore à Hank, l'hôtel, l'attaque des hommes d'Unidac. Le mage se demanda pourquoi toutes ses aventures le menait directement dans de tels affrontements. A chaque fois, il risquait la mort durant un duel aux armes à feu. John n'aime pas les armes préférant utiliser la magie, mais à chaque utilisation de ses dons, il sentait les forces des enfers prendre le dessus sur son âme.

Alors qu'il buvait à la bouteille, tout en bavant sur le comptoir du bar. Le directeur de l'établissement, un type brun, les yeux bleus et très charmant se pencha vers le magicien. Il essuya l'alcool sur le bar, avant de dire.

- John tu vas trop loin ! Arrête donc de boire et de te lamenter mon pote !

Le mage fit claquer le cul de la bouteille sur le comptoir. Il était presque seul dans l'établissement. L'heure était déjà bien avancé, le soleil allait presque prendre le dessus sur l'obscurité.

- Rien à foutre Mickey . J'en ai marre, à chaque fois que je dois récupérer un objet. Des dingues avec des flingues se pointent et me tire dessus. Pourquoi ? En plus, je dois utiliser mes pouvoirs avec soin.

- Dans quel merdier tu t'est encore empêtré ?

- Rien de méchant Mick. Unidac Industries possède un outil magique. Durant mon enquête, j'ai perdu mes papiers qu'une charmante femme venait de me voler, alors que j'étais en train de cuver dans un caniveau.

Le barman se mit à rire, il n'était pas curieux sur la suite. Son ami ne se retrouvait trop souvent dans les caniveaux à décuver. Un silence s'installa dans la salle, quand la porte s'ouvre avec un grincement. Un homme chauve, sapé comme jamais se présente et viens s'asseoir à côté du mage. Il retire ses lunettes de soleil, Mickey lui propose un verre. L'étranger refuse, John allait reprendre la discussion après une nouvelle rasade, quand le chauve coupe court et prend les devants.

- John Constantine !

- C'est moi ! Qui le demande ? Réclame le magicien curieux.

- Mon employeur aimerait disposer de vos services.

- Votre employeur! Pourrais-je savoir à qui j'aurais à faire ? Unidac ?

L'idée même que la firme décide de prendre contact avec John après les événements de Starling le rebute royalement. Le chauve sourit et pose des mains énormes sur le comptoir, avant de retirer la bouteille de Constantine des siennes.

- Non ! Je n'ai rien à voir avec Unidac Industries. Mon patron ne travail pas à Starling City. Je travail pour Lord Industries de National City.

- Holà le génie ! S'exclame le magicien en récupéra la bouteille et son contenu. Lord Industries, cette boîte entretenue par le flambant Maxwell Lord ! John connaissait le personnage de nom et en regardant les news dans les journaux. J'écoute votre proposition avec grand soin.

Le chauve expliqua donc à John durant un long monologue. Il annonça que son boss venait de mettre la main sur un artefact ancien, appartenant aux Mayas. Malheureusement, il n'avait pas les moyens et les membres pour utiliser l'engin et l'ouvrir. Si le magicien accepte, Lord acceptera de payer ce dernier un bon prix. John avala le reste de la bouteille, paya Mickey en jetant un billet vert sur le comptoir et demanda au chauve l'amener chez son patron.

National City

Une longue journée de trajet avant de rejoindre cette nouvelle ville. John put dormir durant le voyage, l'alcool ayant fait son effet, l'homme sombra à la sortie d'Atlanta. Le chauve resta bref sur les motivations de son patron, mais l'idée de trouver un nouvel artefact et de pouvoir travailler dessus l'enjoué. Il se réveilla, quand la voiture entra en ville. Le véhicule traversa le centre-ville. Le magicien eut le temps de voir la structure des bâtiments, le soin accordé aux espaces de verdure.

Après une longue route, John avait mal au cul et souhaitait par dessus tout, utiliser ses jambes. La voiture entra dans le quartier des affaires, des immeubles immenses se dressaient devant eux, des buildings, des espaces verts, une arche en verre. John subjugué par le décor, inspectait les environs la bouche toute ouverte.

Vint l'instant ou il stop la route devant un bâtiment Lord Industries. L'immeuble était immense et se dressait à une hauteur de 200 étages. John trouvait cela cinglant, ambitieux, Atlanta n'avait pas de bâtiment dans ce genre. Plus terre à terre et Constantine préférait avoir les pieds au sol. Accompagné du chauve, les deux hommes grimpèrent une dizaine de marche en direction de l'accueil. Ils passèrent des portes coulissantes, un parc de sécurité. Après une fouille et un passage au rayon X, John arriva enfin devant le secrétariat. L'accueil faisait presque 60m carré à lui seul. Trois femmes blondes se trouvaient derrière un bureau circulaire au centre de la pièce. Il y avait des fleurs, des lampes higth-tech, des ordinateurs derniers cris. Ravi John beugla en sifflotant:

- Voilà un bien beau bâtiment que possède votre patron !

Le chauve lança un regard de tueur vers Constantine, qui d'un geste de la main lui demanda de se calmer. Le messager demanda à une secrétaire de passer le message. L'invité était sur place et John voulait voir l'artefact et travailler dessus.
Revenir en haut Aller en bas
Paradoxe
ANIMATEUR
avatar

Messages : 49
Date d'inscription : 05/02/2016

MessageSujet: Re: Bientôt dans une impasse temporelle [PV Constantine]   Sam 14 Mai - 0:53

MAXWELL LORD


- Le directeur est vraiment un connard ! Annonça Edgard

- Arrêtes un peu ! Tu est toujours en train de râler, il doit le sentir. Surtout qu'il a raison sur les résultats de tes travaux. Sur les notes qu'ils ont reçu dans les hautes sphères, les résultats que tu proposes ne sont pas grandiloquent.

Myriam se mettait du côté de son patron, certainement à cause de ses relations particulière avec ce dernier. Régulièrement, durant les longues nuit à bosser seul dans les bureaux. Myriam prenait le temps de rejoindre le boss et profiter d'une partie de jambes en l'air Contrairement à ce qu'elle pense, son coéquipier de travail, le gros bonhomme au bouton était au courant. D'ailleurs, il en fit la remarque dans sa réponse.

- Comme d'habitude tu es toujours de son côté. Je n'y vois rien d'étonnant dans tes paroles Myriam. Tu n'est pas discrète, ton petit secret n'en est pas un pour moi. Surtout ne t'inquiète pas, nous sommes que deux à cette étage et personne d'autre ne le sais. Tu peut me faire confiance.

La scientifique se mua dans le silence, ils continuaient de pousser la caisse vers la cellule de conditionnement. Quand Maxwell arriva à l'étage après un passage dans son bureau. Alors qu'il se dirigeait en direction de la cellule, son téléphone portable sonna dans sa poche. La secrétaire de l'accueil lui annonça que son invité venait d'arrivé et qu'il se trouve en ce moment à l'accueil du bâtiment.

En faisant demi-tour, l'homme d'affaire fit tomber une clé USB de son pantalon. Il reprit l'ascenseur afin de retrouver son invité. Malgré les étages qui sépare les laboratoires de recherche et l'accueil, le voyage ne dura que quelques secondes. Avec un petit clic sonore et une musique de bienvenue, les portes s'ouvrirent sur l'entrée des visiteurs. Maxwell trouva le secrétariat, son homme de main et ses fameuses lunettes de soleil et John Constantine. Le magicien regardait un peu partout, ce qui amusa le directeur de la bâtisse. Il présenta une main au magicien tout en congédiant son messager. Le PDG salua l'invité comme il faut.

- Bienvenue chez Lord Industries monsieur Constantine ! Vous vous demandez certainement pourquoi autant de secret sur votre présence et surtout sur mon empressement. Je peut répondre à toutes ses questions durant notre monté vers les étages supérieurs.

Maxwell attrapa John par l'épaule et lui proposa de monter dans l'ascenseur. Il demanda aussi à l'une des secrétaires de faire monter du café et des gâteaux. Le PDG appuya sur le 42 et l'engin commença son ascension vers les hauteurs. Les mains dans les poches, Lord entreprit d'énoncer ses motivations.

- Marvin vous à sans doute mis au courant John. Mon groupe vient de trouver un objet mystique appartenant aux Mayas. Après de longues recherches, j'ai enfin réussi à mettre les mains dessus. Il m'a fallu du temps, de la patience et surtout énormément d'argent pour arriver à faire venir cette relique.


Il sourit à nouveau, un creux apparut au coin de ses lèvres. Ses yeux se remplirent de bonheur. L'ascenseur arriva enfin à l'étage prévu et les deux hommes purent enfin mettre les pieds au 42ième étage.

- Enfin, nous sommes dans nos laboratoires de recherches. Vous travaillerez avec mes deux meilleurs scientifiques qui sont Myriam et Edgard. Les collègues arrivèrent rapidement. Malgré leur nombreuses connaissances dans ce domaine, notre dernière acquisition est trop puissante pour risquer tout. Nous voulons qu'il n'arrive rien, c'est pourquoi votre présence était nécessaire, voire obligatoire. J'espère que vous serez d'accord pour travailler un moment pour mon groupe. Sachez ! Vous serez largement rémunéré.

Les scientifiques saluèrent John avant de baisser la tête. Maxwell était droit comme un I, les mains dans les poches après son petit discours. John était indispensable pour son projet, afin de découvrir les propriétés et les aboutissants de l'engin Maya. Si'l réussi, l'objet pourra rapporter des millions à l'entreprise et voir une nouvelle extension de ses locaux à Atlanta.

Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Bientôt dans une impasse temporelle [PV Constantine]   Sam 14 Mai - 23:05

Pendant l'attente dans l'entrée, le mage eut le temps de parcourir le décor des yeux. D'immenses vitres laissaient entrer la lumière dans la pièce, le bureau circulaire était plein de haute technologie. Les secrétaires autour de ce bureau ressemblaient à des mannequins dans un magazine de pub pour ménagère, toutes très charmantes et aguichantes. John aimait bien l'endroit, mais une chose ou quelqu'un perturbait la quiétude de l'espace, l'agent, le messager qui est venu le chercher à Atlanta. Ce mec énorme, au crâne imberbe, en plus il était hautain et imbu de lui-même.

Constantine continuait de visualiser chaque espace, les murs, l'espace de vie et de repos. Les machines à café et à manger, les luminaires au plafond, les vitres, les systèmes de sécurité. Tout ici était pensé avec logique et les emplacements et le rangement refléter une totale maîtrise du sujet. Il pensa qu'un décorateur fut venu ici, pour mettre son grain de sel pour former un espace zen. Alors, qu'il reluquait le plafond, la porte de l'ascenseur se fit entendre avec un léger bruit sonore. Un homme habillait comme un carré d'as vint à sa rencontre. Il salua le mage en lui tendant une main amicale. John répond avec un sourire et une poigne ferme avant de répondre à directeur.

- Tout à fait ! Par contre votre gorille n'est pas très polie. Vous devriez faire quelque chose.

Les deux hommes se dirigèrent vers l'engin qui permettra à nos compagnons de trouver les étages supérieurs. John se posaient beaucoup de question sur le but de sa venue et Maxwell lui accorda un moment pour y répondre. L'homme avait donc trouver un objet mystique, qui traversa les siècles. L'expérience du magicien était d'une grande utilité pour trouver son fonctionnement. John était connu depuis plusieurs années pour ses pouvoirs magiques, mais aussi pour ses facultés à résoudre les mystères sur les engins anciens et les artefacts magique.

Une fois à l'étage prévu pour résoudre le problème de l'artefact. Lord et Constantine se retrouvèrent dans un corridor immense, une sorte de couloir, avec de chaque côté des baies vitrées menant dans des laboratoires. D'ailleurs le PDG mis à point d'honneur sur le fait qu'il s'agit ici de la zone recherche. Lorsqu'il présenta les deux scientifiques qui allaient aider le magicien dans ses recherches. Une femme magnifique et un homme bizarre et au visage disgracieux. John salua ses nouveaux amis et reprit juste derrière le PDG.

- Je n'ai pas habitude de travailler avec des gens n'ayant aucunes connaissances sur mes affaires. Surtout, je n'ai pas facilement confiance en des complices sur ce genre de mission qu'on me propose.

Il dévisagea les scientifiques, le gros ne lui revenait pas. Mais il doit faire avec et faire le travail, s'il veut toucher l'argent promis. Avant de partir dans le laboratoire ou se trouve l'engin magique, il se tourna vers Maxwell et lui demanda :

- Que suis censé faire pour vous ?
Revenir en haut Aller en bas
Paradoxe
ANIMATEUR
avatar

Messages : 49
Date d'inscription : 05/02/2016

MessageSujet: Re: Bientôt dans une impasse temporelle [PV Constantine]   Dim 15 Mai - 0:31

MAXWELL LORD


John faisait présentation avec les scientifiques, un truc d'usage dans la bienséance et les bonnes manières. Maxwell devait le faire, venant d'une famille droite et rude sur les principes de savoir vivre. Bien qu'il n'en voyait pas une grande envie. L'homme d'affaire caché bien ses secrets et son véritable caractère. Il avait de grandes ambitions, l'envie de conquérir le monde, devenir le plus puissant, Lord Industries n'était qu'une façade, un objet pour se fournir, remplir son porte-feuille et à fomenter des plans dans le secret pour prendre le contrôle de la ville.

Les intentions du PDG étaient bien planqué au fond de son cerveau machiavélique. Il dirigeait son entreprise d'une main de fer et toujours agréable avec ses employeurs, mais vous l'aurez compris, il est qu'un simple criminel en puissance rêvant de fortune et de gloire. Depuis l'acquisition d'une pierre magique, relique ancienne provenant des temps anciens. Maxwell avait un but bien précis, découvrir et percer tous ses secrets. Malheureusement, son entourage et ses hommes sont incapables de travailler sur une relique de ce genre. Ils ont des compétences en biochimie, biologie marine et florale, sur les micro-organisme, mais pas sur ce genre d'engin mystique. John devait trouver un moyen d'activer ce truc. Lord se moquait des conséquences, le principal intérêt d'une telle découverte, reste la montée en puissance et l'envie d'un poste de maire ou de maître du monde.

Trêve de courtoisie, le petit groupe se dirigea vers le laboratoire principal et le cube. Ils passèrent dans le corridor et passant devant les laboratoires en tous genres. Certains possédaient des cages avec des chimpanzés, d'autres des ordinateurs dernière technologie travaillant sur des codes sources du génomes humains. Maxwell se considérait comme un chercheur, un génie scientifique et manipulateur. John le magicien, celui qui traverse les âges en luttant contre les forces venant des enfers et l'idéal pour résoudre une nouvelle énigme. Ils arrivèrent enfin devant un laboratoire immense. Une porte coulissante laissa la place à une enceinte rectangulaire et sonore. Un robot sur pied en son centre, des ordinateurs analytiques, des microscopes, des rayons lasers pour radio, même une machine à café sur une petite table. Maxwell entra en premier et s'installa à un bureau en posant les pieds sur le dessus du meuble.

- Vous allez travailler ici John ! Il présenta le bureau avec un geste énorme des bras. Ceci sera votre domaine pour résoudre notre petit problème.

Il quitta le bureau et se mit à faire les cent pas dans la pièce en tournant au tour dune énorme caisse avec le logo de l'entreprise. Le robot faisait tourner son bras mécanique, un rayon rouge sortant du bout. Il faisait une analyse complète de la boite en scannant l'intérieur. Maxwell se recoiffa en passant une main dans le brun de ses cheveux et repris en présentant la caisse.

- Le but de votre venu dans nos locaux se trouve dans cette boite John. Vous trouverez l'objet en question. Mais avant d'ouvrir la caisse, je conseille d'attendre l'analyse complète de notre ami RB ici présent.
Il tapa le robot.

Lord quitta son poste et donna des informations à Myriam en secret. Ce qui sembla attirer l'attention de John. Il salua d'un signe de tête l'invité et quitta le bureau. Myriam reprit le contrôle et demanda:

- Nous sommes sous vos ordres monsieur ! Par quoi commençons-nous ?

Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Bientôt dans une impasse temporelle [PV Constantine]   Dim 15 Mai - 22:15

Quand le groupe entra dans le laboratoire principal, John eut directement le regard attiré sur l'immense boite au centre de la pièce. Un robot au bras mécanique, scanner son ensemble aux rayons X. Sur un écran au fond de la pièce, une réplique en trois dimensions était visible et le mage commença justement à identifier le sujet. Pendant ce temps, le directeur de l'entreprise exposa son projet plus en profondeur et John comprend enfin le but de son voyage. L'homme n'était pas seulement un puissant misanthrope, il était un homme de pouvoir, avide et manipulateur. Après quoi ? La dernière enquête qui devait mener notre ami dans les locaux d'Unidac fut un fiasco, alors pour une fois qu'il avait les pieds dans une entreprise de renom. La possibilité de travailler sur un tel sujet d'étude, il n'allait pas faire la fine bouche.

Maxwell Lord quitta le laboratoire en sifflotant, le robot continuait le scannage de la boite. Une minuterie sur l'un des ordinateurs de contrôle indiquer cinq minutes avant de pouvoir ouvrir la caisse. Myriam s'adressa en première à John en lui assura que le duo agira sous ses ordres. John remercia la jeune femme fort charmante, il regarda la démarche de cette dernière pendant qu'elle allait vers les ordinateurs. Elle avait une démarche féline, les fesses se balançant à chacun de ses pas, John avait les yeux brillants en reluquant la dame. Soudain, un bip retentit et une petite voie feminine robotique prévint de la fin de l'analyse.

Le robot scanner se redressa en coupant les fonctions de son laser. Myriam approcha de la caisse en compagnie du gros et John préféra rester en arrière, les mains dans les poches. Myriam se baissa pour scruter la boite, le magicien changea de cape en regardant les analyses sur les écrans d'ordinateur. Il y avait différents schéma, sur les fluctuations électrique, ainsi que sur des radiations potentiels. En détournant le regard des écrans, John remarqua une tablette, avec le dessin d'une pierre. Il se retourna et demanda :

- D'où proviens ce machin ?

Myriam vint à hauteur dans une démarche féline et torride. Edgard s'essuya le front à l'aide d'un mouchoir ressemblant plus à une nappe. La jeune femme attrapa la tablette et reprit :

- Ce n'est que le design de l'engin à l'intérieur de la boite. Elle regarda les ordinateurs. Selon les données ici présente, nous ne crayons rien en ouvrant la caisse. Aucune activité radioactif, magique ou électrique.

- Je n'ai pas envie d'ouvrir ce truc ! Grogna Edgard.

- Calmez-vous Ed ! Nous ne risquons, Myriam assure le contraire. Allez donnez-moi la barre derrière vous ! Dit John en montrant l'objet.

Le gros donna la barre métallique au magicien. Myriam continuait de glaner les informations au niveau des résultats du scanner. John prit son temps, en respirant un grand coup, pendant ce temps Edgard continuait de grogner dans son coin, en se rongeant les ongles. Il allait presque attaquer les jointures en mordant à grand coup de gros. John présenta la barre et souleva le couvercle d'un coup sec en faisant levier. La caisse éclata en quatre morceaux, dévoilant une pierre bleutée, veiné de l'intérieur d'un rouge sanglant.

- Bon bon, que caches-tu ? S’esclaffa Constantine en ce mettant au travail.
Revenir en haut Aller en bas
Paradoxe
ANIMATEUR
avatar

Messages : 49
Date d'inscription : 05/02/2016

MessageSujet: Re: Bientôt dans une impasse temporelle [PV Constantine]   Dim 15 Mai - 23:17

MAXWELL LORD



Maxwell venait de quitter le laboratoire et retraversa le corridor sous verre en direction de son bureau. Il espère que John sera capable de découvrir tous les secrets de l'artefact Maya. Le PDG avait mis énormément d'argent et de temps pour mettre la main sur cette chose, il était donc impossible que le spécialiste passe à côté de quelque chose, il réussira à mettre en route la pierre. Peut importe les conséquences, Maxwell n'avait qu'un but, prendre le contrôle du monde. Les criminels comme Vandal Savage, Reactro Deathstroke ne lui font pas peur, encore moins les forces gouvernementales comme l'ARGUS et la DEO.

L'homme d'affaire arriva enfin dans son bureau au fond du couloir, dans un espace secret et protégé par des caméras de surveillance et un code ADN. Maxwell ne lésine jamais sur la sécurité surtout sur la sienne. Le monde de la finance et dangereux, les directeurs des différentes firmes sont des requins et veulent tous qu'une boite renommé sombre et dépose le bilan pour en prendre le contrôle à moindre coup. Il s'installa à son bureau en tournant la chaise vers la fenêtre. Le ciel était dégagé, un soleil tonitruant inondé la ville de ses rayons. Heureusement, que le bureau avait la climatisation. Quand le téléphone portable de Maxwell vibra sans sa poche. Le nom de Stagg était visible sur l'écran, il décrocha. A l'autre bout du fil, une voie fiévreuse d'un homme souffrant se mit à causer.

" Monsieur Lord, bien le bonjour. Est-ce que notre petite affaire est en marche? "

- Oui Monsieur Stagg ! Notre ami viens de me rejoindre et il est déjà en train d'examiner l'objet.

" Quand pourrons-nous le mettre en route ? Qu'est-il capable de faire, une fois qu'il sera mis en marche ? Nos investisseurs demandent des réponses à toutes ses questions. Nous ne sommes pas seul sur coup !

- Je le sais très bien monsieur Stagg.

Il se pinça les lèvres et ferma le poing en arrachant l'accoudoir de son fauteuil. Il n'aimait pas beaucoup recevoir d'ordres, préférant bosser pour lui-même. Mais la somme d'argent nécessaire pour un tel objet attire toutes les convoitises et les hommes d'affaires sont très regardant sur le marché des reliques anciennes. Depuis les événements d'Atlanta, l'ouverture de la zone fantôme tous les magnats de la finance rêvent de mettre la main sur ce genre d'engin. Maxwell retrouva son calme et reprit.

- Nous ignorons encore les effets lors de son activation. John est mes hommes sont tout juste en cours d'informations. Sachez que je vous tiendrez au courant le plus vite possible.

" Vous avez intérêt Maxwell, le groupe compte sur vous ! Ne nous décevez pas !

- OUI MONSIEUR STAGG ! Grogna l'homme d'affaire avant de mettre un terme à la discussion.

Le secret des PDG était très simple, plusieurs membres haut placés se sont alliés lors d'une rencontre au sommet. Les directeurs décidèrent d'unir leurs forces dans un fond commun, pour mettre la main sur les reliques mystiques, les armes technologiques, en mettant à jour des dossiers sur des politiques véreux. Malheureusement, Maxwell avait mis un paquet de fric dans cette affaire, mais les décisions ne venaient pas de lui. Il était surtout considéré comme un homme de main fortuné. Il jeta son téléphone contre la vitre et bouscula la chaise contre le bureau. Fou de colère, les yeux pleins de sang, il quitta la pièce pour retourner au labo.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Bientôt dans une impasse temporelle [PV Constantine]   Mar 17 Mai - 0:44

John inspectait l'objet en lévitation au centre d'un tube en verre. Myriam avait levé un tubage transparent pour contenir toutes radiations possible, mais d'après les relevés, il n'y aucun risque. Constantine tournait autour du tube, tout en restant fixé sur l'artefact qui reflétait une étrange lumière bleuté. D'innombrables questions tournaient au fond de son cerveau. Edgard mangeait en ce moment une barre chocolaté en sirotant une tasse de thé devant l'un des ordinateurs. De temps en temps, John regardait à l'extérieur à part les trois personnes dans le laboratoire, il n'y aucun scientifique dans les parages. Au final il se demanda s'il avait bien sa place.

Les minutes s'écoulaient lentement et John cherchait toujours un truc, un bouton, une fissure dans la pierre pour arriver à la mettre en route. Après vingt longues minutes, il abandonna pour rejoindre l'un des ordinateurs et lire les données des scan. En visionnant les informations, il ne voyait que des chiffres, des 122212221 partout et sur plusieurs lignes. Un véritable charabia pour le magicien. Les données étaient cryptées et c'est sans doute dut au fait que se soient des scientifiques qui gère ce genre d'objet ancien. John ne pouvait pas utiliser les méthodes habituelles, c'est à dire, prendre la relique entre ses mains, sentir toutes les formes, les éraflures, ressentir les fluctuations magiques. Là rien ! Impossible de jouer et chahuter l'engin.

Myriam souffla de mécontentement dans son coin en lisant une fiche sortant tout juste d'une imprimante. Edgard alla la rejoindre en grognant dans ses babines. Leurs bavardages semblaient indiquer qu'un truc clocher sur les données. John voulait en avoir le cœur net.

- Puis-je savoir ce qu'il se passe ?

La belle brune se retourna brusquement en poussa Edgard qui renversa la tasse de thé sur sa blouse blanche. L'homme jura et insulta son équipière avant de sentir du labo. John surpris pouffa.

- Il n'est pas facile ce type, un vrai goujat.

La scientifique sourit dévoilant une dentition parfaite. Ses yeux pétillaient sous la remarque du mage, John se demanda s'il avait le temps de déposer un baiser sur ses lèvres avant que le gros ne revienne. Quand elle coupa court à ses pensées en reprenant.

- Les données de RB viennent tout juste d'être transformé en texte pour que vous puissiez comprendre. Elles ne sont pas fameuses, la relique n'est pas connu. Pourtant nous avons toutes sortes de dossiers sur ce genre de pierre ancienne et là rien dans nos archives.

- HO ! Rien d'étonnant ma chère; reprit John. Vous savez durant toutes ses années, dans ma chasse contre les forces démoniaques. J'ai eu de nombreuses reliques de ce genre dans les mains. J'ai réussi à en détruire certaines, quand les autres sont en sécurité. Chacune est noté dans un carnet que je cache également et pourtant je suis toujours surpris de voir et découvrir de nouvelle relique. Le monde est fascinent, quand l'on croit tout connaître, il nous révèle encore des petits secrets. Les Mayas étaient des experts dans ce genre de cachotterie.

Myriam sourit et donna le papier au mage. John commença la lecture et n'y trouva rien de bon sur les informations ici présente. La jeune femme demanda.

- Alors !

Le magicien était circonspect, la relique avait un pou, elle était comme vivante. Myriam appuya sur un bouton et des coupoles en caoutchouc vint se positionner sur toutes les faces de la relique. Elle alluma un micro et des enceintes encastraient dans les murs. Très rapidement, le laboratoire fut plongé dans le silence, quand des BOUM BOUM BOUM à rythme régulier se firent entendre. John haussa un sourcil.

- Super ! Nous nous trouvons en compagnie d'un bien belle objet. Je suis de plus en plus intrigué. Ouvrez ce tubage que j'utilise mes pouvoirs pour l'analyser plus en profondeur.

La scientifique hésita et regardait le magicien avec un regard interrogateur. Quand la porte du laboratoire s'ouvra brusquement. Edgard revint en compagnie du directeur Lord. Le PDG avait les yeux flamboyant, il était comme en colère.
Revenir en haut Aller en bas
Paradoxe
ANIMATEUR
avatar

Messages : 49
Date d'inscription : 05/02/2016

MessageSujet: Re: Bientôt dans une impasse temporelle [PV Constantine]   Jeu 19 Mai - 23:39

MAXWELL LORD


Sa dernière discussion avec le directeur des entreprises Stagg mis le beau Maxwell dans tous ses états. L'homme d'affaire avait créé son entreprise grâce à une force de caractère impressionnante et avec l'aide des autres directeurs de multinationale ayant de l'importance dans ce monde. La fortune et les moyens de Lord Industries reposaient en grande partie sur les alliances du PDG et son cota en bourse. Il devait suivre les directives proposaient, bien qu'il soit le directeur principal de l'entreprise et le décisionnaire dans les décisions. Ses amis et acolytes directeurs avaient le droit de contredire les ordres et de proposer une autre directive, un changement de direction dans les recherches que propose cette entreprise.

La rage au ventre, tordant les boyaux, le palpitant à vive allure. Maxwell traversa rapidement le corridor qui doit le mener au laboratoire de recherche. Il avait envie de mettre en route ce nouveau plan, voir les résultats et découvrir ce que cache réellement la relique Maya. Lord espère donc que John Constantine est compris le mécanisme et surtout qu'il arrivera à mettre en marche l'engin magique. Il n'était plus cas quelques mètres du laboratoire, quant-il croisa Edgard dans les couloirs encore grognon et en train de bouder. Le scientifique nettoyait une tâche sur sa chemise blanche, les joues rouges, quand son patron arriva à hauteur, il dressa la tête et fut pris de surprise.

Edgard salua son boss, un petit sourire en coin et Lord demanda sur un ton lourd et autoritaire.

- Puis-je savoir pourquoi vous n'êtes pas au travail Edgard ?

Lord avança et plaqua le dos de son scientifique contre une vitre derrière lui. Le gros déglutit juste avant de répondre.

- Myriam a renversé du café sur ma chemise. Je suis venu nettoyer avant de reprendre le travail et de vérifier les résultats.

Maxwell grinça des dents, ses yeux semblaient tournoyer dans leurs orbites. Il contenait une colère grandissante, le PDG donna une petite baffe au scientifique tout en ordonnant:

- Vous n'avez donc rien d'autre à faire. Cette ânerie empêche l’avancement de notre projet. Suivez-moi tout de suite, sinon vous risquez de perdre votre travail avant la fin de la journée.

" Quel con ce type ! ", pensa Edgard en acquiesçant de la tête.

Les deux hommes traversèrent le corridor à grandes enjambées. Ils arrivèrent rapidement devant le laboratoire principal. En jetant à regard à l'intérieur, le directeur put voir John et Myriam discuter autour de l'artefact et surtout, que la pierre n'était plus protégé. Rapidement, il poussa la porte et entra avec fracas. Lord réajusta la veste de son costume, plaque calmement une mèche de cheveux avant de prendre position au centre de la pièce planté devant la relique. Il inspecta l'objet longuement, l’œil interrogateur avant de poser la question.

- Où en sommes-nous John ?
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Bientôt dans une impasse temporelle [PV Constantine]   Sam 21 Mai - 0:52

John ne marqua même pas la surprise quand le directeur entra brusquement dans le laboratoire. Par contre Myriam, souriait comme une cruche, les yeux humides tout en roulant des hanches. Constantine visionnait cette scène étrange, digne d'un film érotique, une donzelle en demande en voyant un bon jeune homme entrer dans la pièce. La scientifique en pince pour son boss, tous deux devaient sans doute avoir une relation amicale et de temps en temps charnelle. Les gestes et les petits signes discrets qu'ils peuvent échangé sont révélateur d'une relation. Qu'importe John se concentre exclusivement sur la relique, avec une envie de mettre le grappins sur la dame au fond de son esprit.

Le magicien continuait de tripatouiller l'objet, Maxwell se trouvait en face, mains dans les poches. Il était crispé, tendu, le directeur devait avoir de mauvaises nouvelles, voir s'être disputé avec un de ses hommes ou un autre directeur d'entreprise. John pencha pour la seconde solution. Alors qu'il faisait rouler la pierre entre ses doigts et en parcourant les rainures bleutées et les veines tranchantes. Le PDG voulait savoir s'ils avaient avancé dans l'étude de la relique.

- Comme vous pouvez le voir monsieur Lord, nous avons relevé le tube catatonique. Les données relevaient ne sont pas révélateur, nous n'avons rien put en tirer. En général ce genre de relique demande beaucoup de patience et un maximum de manipulation d'un connaisseur.

John put voir un tic nerveux au coin des lèvres de son boss. Lord était chamboulé, avide d'en apprendre plus sur l’engin. Malgré les tentatives précédentes, les manipulations manuelles peut devenir le seul moyen de comprendre son fonctionnement. Le patron faisait les cent pas, Edgard appuyait contre une table en parcourant les données stocké dans le disque dur des ordinateurs. John passa rapidement son index sur une fissure, soudain une fluctuation parcourt son doigt, s'engouffre dans son poignet pour remonter le long de son bras.

Il se redresse, les sourcils relevaient en signe d'étonnement. John détourne la tête vers Myriam, la scientifique comprend tout de suite et demande à Maxwell de rester dans un coin en cas de mauvaises manipulations.

- Parfait ! Je pense avoir compris le fonctionnement de la pierre. Elle possède des dons magiques et demande un supplément de matière. J'ai la possibilité de l'alimenter et de déverrouiller ses capacités. Mais je ne peut pas en faire plus sans votre approbation monsieur Lord.

Constantine gardait le doigt sur la fissure qui crache des flux magique toutes les secondes. John sent son bras s'engourdir, il doit combattre cette force ancienne et pervers qui englobe la pierre. Il commence soudainement à douté du bien fondé de cette pierre. Qu'adviendra-t-il lors de l'ouverture ? Lord doit prendre une décision rapide. John prendra le risque sens ressentir de culpabilité.
Revenir en haut Aller en bas
Paradoxe
ANIMATEUR
avatar

Messages : 49
Date d'inscription : 05/02/2016

MessageSujet: Re: Bientôt dans une impasse temporelle [PV Constantine]   Lun 23 Mai - 21:34

MAXWELL LORD



Maxwell marchait en faisant les cent pas à l'intérieur du laboratoire. Edgard parcourait les données inscrits sur les écrans. Le scientifique était plongé dans les calculs et dans ses pensées, il voulait en finir avec ce poste, prendre ses bagages et filer rapidement sans solde. Prendre des vacances, un long mois dans les îles à siroter des cocktails au bord de l'eau et se dorer la pilule au soleil. A ce propos, depuis un certain temps, le directeur Lord cherchait un moyen de mettre ce crétin à la porte et ces derniers jours, l'ont peut dire qu'il ne fut pas d'une grande utilité dans les différents travaux proposé par le chef de la section scientifique.

Lors tournait encore et toujours, tout en gardant l'esprit sur Constantine et ses manipulations avec la pierre. L'exorciste en vint enfin à plusieurs conclusions très intéressante pour la suite. En effet, la relique Maya possédait certaines facultés magiques, les rainures bleutées à l'intérieur pouvait être le signe d'un enchevêtrement de veines magiques circulant à l'intérieur. Myriam sautillait de joie à l'autre bout de la pièce, un dossier dans les bras. Son sourire dévoile une dentition impeccable, ses yeux brillaient d'excitation.

John touchait au but et Maxwell était satisfait de ces informations importantes. Il allait pouvoir mettre son plan en marche et prévenir les dirigeants des autres entreprises sur le coup. Les mains dans les poches, il en retira un stylo pour en mâcher le capuchon. Un sourcil relevait comme en plein questionnement, Maxwelle se mit face à John et lui demanda.

- Il est possible de mettre la pierre en marche ?

Edgard se retourna brusquement en écoutant son patron, il en fit tomber le clavier qui s'éclata au sol. Maxwell jura presque à l'insulter. Myriam sursauta et vint à hauteur de John pour l'encourager.

- Prenez le risque d'activer la pierre John. Nous devons savoir de quoi elle est capable. Activez-là!

Maxwell était de plus en plus impatient. Cette relique maya était planqué depuis des années pour un but. Il voulait comprendre et savoir comment elle fonctionne. Il ordonna une nouvelle fois  au mage de mettre l'artefact en route. Il jura, grogna, grinçant des dents, l'excitation devenait trop forte. Ses veines frappaient tellement fort, que son cœur allait sauter de sa poitrine. Quand une rafale de vent se fit sentir dans le laboratoire.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Bientôt dans une impasse temporelle [PV Constantine]   Mar 24 Mai - 1:22

John ressentait une sensation forte au bout de ses doigts, la pierre avait une puissance incroyable. Il était évident qu'elle avait un impact magique incroyable, le relâchement d'une telle force pouvait entraîner un désastre important. Un fleuve magique se déversait dans ses veines, un torrent d'un afflux pénétrant comme des milliers d'aiguilles qui transperce votre peau. John se sentait comme une pelote d'épingle, la vague, ce torrent de magie en train de parcourir son corps lui fit tourner des yeux. Pourtant, le magicien tint bon, affrontant cette force ancienne, alors qu'il était à bout de force. Le patron et ses employés ne semblait rien voir.

Lord donna l'ordre d'activer la pierre, mais John n'entendait rien. Les paroles du patron semblait comme un murmure, un discours venant comme un écho. Myriam vint derrière le mage et posa une main dans son dos, soudain elle sentit comme un tremblement la parcourir. Surprise, la scientifique toucha le front de John, il était froid et en sueur. Rapidement elle annonça en direction de Lord.

- Il n'est plus avec nous monsieur. A mon avis, vos ordres n'ont pas étaient compris. John est comme en transe. Il tremble et est plein de sueur.

Lord la questionna du regard et Edgard vint prendre information de l'état du mage. Il dévisagea John ses yeux étaient blanc, révulsés. John plongea au fond de la pierre, elle semblait l'appeler. Luttant de toutes ses forces, résistant à cette attraction qui l'appelle. John revint rapidement à lui, malgré la tête qui tourne, comme un lendemain de cuite à sentir les effets de l'alcool se dissiper. Edgard sursauta et Myriam lâcha un petit cri aigu, John stoïque prit la parole pour s'amuser.

- Quoi ? J'ai été absent longtemps ou bien ?

- Une bonne dizaine de minutes monsieur ! Répliqua Edgard son visage disgracieux devant celui du mage. Nous nous inquiétions, vous semblez comme loin. Vos yeux étaient révulsés.

- Laisse John respirer ! Demanda Myriam. J'étais inquiet monsieur.. Quand j'ai touché votre dos, un frisson a parcouru tout mon bras.

John se mit à rire, cependant Maxwell semblait toujours tendu. Son ordre aux oubliettes, le mage sentait que quelque chose clocher du côté de son employeur. Que cache-t-il ? A ce moment, Myriam murmura à l'oreille de John les ordres du PDG. Constantine raconta ce qu'il avait senti en entrant en contact avec la relique Maya. Un instant la peur balaya son subconscient. En activant cette pierre, un truc terrible aura lieu et le mage en avait la certitude. Pourtant Lord demanda une nouvelle fois d'activer la pierre.

- J'obéis monsieur, après tout je suis payé pour ça !

L'exorciste chatouilla une fois encore la pierre, qui réagit aussitôt au simulie. Des battements se firent sentir, les veines magiques passèrent au bleu foncé. Les picotements reprirent de plus belle, cette fois le mage y était préparé. Il résista à l'appel de la pierre en prenant un autre chemin. Un pièce circulaire se dessina dans son esprit. Il était sous forme astral, comme un fantôme à parcourir une maison provenant d'une dimension parallèle. Au centre de la pièce, un pilier en marbre blanc trônait droit, pénétré par un rayon de lumière.

Constantin approcha du pilier, en se caressant le front et les mains. Sur ce dernier une réplique de la pierre attendait que quelqu'un l'active. Luttant contre l'appel, John tendit la main et du bout de l'index toucha la relique. Aussitôt, une force l'attira vers l'arrière. Le mage retrouva son corps et une nouvelle fois, le voilà dans le laboratoire entouré des scientifiques et du patron. La respiration saccadé, John vit la pierre s'envoler de ses mains, revenant au centre de la pièce sous le tube en verre. Une brise violente rempli la pièce, une rafale terrible. Un craquement assourdissant se répercutant partout. Les fichiers papiers, les ordinateurs, tout se mit à valdinguer dans la pièce. Quand .....

Une brèche se dessina à hauteur de la relique. Une lumière aveuglante remplit le labo, le vent était toujours aussi violent. Myriam se jeta sur un ordinateur, en voyant les données s'affolaient. Le robot scanner était encore au travail, les graphiques s'affolent et John ne comprend toujours rien. Soudainement, la faille s'élargit et aspire des feuilles en papier, Edgard malgré son poids et comme aspiré par la brèche.

- Sortez-tous ! Quittez le labo au plus vite ! Hurla john.

Edgard trébucha contre RB. Lord esquiva une chaise volante et quitta la pièce. John attrapa Myriam pour sortir, quand CRAC, CRACABOUM. La faille s'ouvre en plus grand, l'aspiration est plus forte. Alors qu'il quittait le laboratoire, Myriam se trouva dans le couloir, Constantine fit demi-tour pour sauver Edgard et le gros se souleva, flotta un moment sur place et disparu au travers de la faille. John quitta le bureau et ferma la porte en verre. Après quelques secondes, tout se calma et Myriam inspecta les relevés sur une tablette numérique. Quand, un nouveau craquement brisa le silence, une jambe apparut, un corps entier. Un homme venait de traverser la faille et se tenait debout dans le labo. John et ses compères quittèrent l'étage pour comprendre ce qu'il vient de se passer.
Revenir en haut Aller en bas
Paradoxe
ANIMATEUR
avatar

Messages : 49
Date d'inscription : 05/02/2016

MessageSujet: Re: Bientôt dans une impasse temporelle [PV Constantine]   Mer 25 Mai - 1:09

MAXWELL LORD


Le vent qui parcourait le laboratoire était encore lent et doux, se glissant dans les cheveux du PDG. Il trouva très intéressant de voir une telle réaction depuis l'absence soudaine de John. L’exorciste ne semblait plus dans son corps, les yeux étaient clos, ses mains serraient fermement la relique et il tremblait de tous ses membres. Myriam touchait son front plein de sueur et le vent commença lentement à s'intensifier. Les effets du vent perdurèrent pendant cinq longues minutes et puis plus rien. John retrouva ses esprits et expliqua qui'l comprenait le fonctionnement de la relique.

Maxwell était enfin heureux de voir que ses travaux touchaient à leur fin, que ce John Constantine était l'un des meilleurs dans son domaine. Un expert dans les arts anciens et dans la compréhension des artefacts anciens. Pourtant son discours suite à son expérience n'était pas des plus glorieuses et n'envisager rien de bon pour la suite. Il ne voulait pas mettre en route la pierre Maya, la crainte devenait visible dans son regard, même Myriam la belle scientifique brune semblait inquiète en écoutant l'annonce du mage. N'en faisant qu'à sa tête, après tout il s'agit de son argent et celui de ses confères, il avait pioché dans son porte-feuille d'investissement pour mettra la main sur l'engin magique. Le PDG ne recula devant rien pour arriver à ses fins et il ordonna une fois pour toute.

- Activez-moi cette pierre John ! Tout de suite, nous gérerons les retombés après !

L'aveuglement guidait les paroles du directeur de l'entreprise, ne cherchant pas à comprendre les paroles de son homologue. Son but était de mettre en route l'objet et de découvrir ce qu'il referme. Toutes ses années de travail toucher enfin au but et personne ne pourra contredire ses ordres. Le vent se remit à souffler, quand John passa en transe, Myriam s'affola et Edgard se rongeait les doigts autour des ordinateurs. Maxwell souriait, malgré l'intensité du vent qui s’amplifie.

L'exorciste résistait contre une force invisible, ses expressions lui crisper le visage. Maxwell commença seulement à prendre conscience de son amour pour la découverte et le danger que représente de telles manipulations et pourtant, la soif de découverte était plus forte. Soudain, un bruit sourd retentit dans le laboratoire, une lumière aveuglante se dessina au-dessus de leurs têtes. Un trou étrange devint visible et le vent envoyai des bourrasques incroyables, faisant virevolter les dossiers sur les tables et tomber les ordinateurs au sol. John revint rapidement à lui et demander que tout le monde quitta la pièce. Maxwell ne pipa mot et abandonna ses employés à l'intérieur en se retrouvant dans le corridor. La vision dans le laboratoire devint bizarre, étrange... Un tourbillon remplit presque l'intégralité du labo, John fit sortir Myriam et retourna à l'intérieur pour récupérer le gros Edgard qui venait de s'écrouler. Le mage n'arriva pas à temps et le scientifique quitta le sol et se fit aspirer par le trou noir.

Constantine venait de quitter le laboratoire, le trio attendait la suite en-dehors. Maxwell se posait un nombre incalculable de question, qu'était cette chose à l'intérieur. Qu'avait-il déclencher en voulant comprendre ? Après une courte attente, le vent se calma et aussitôt un souffle rapide reprit. Des papiers quittèrent le tourbillon et une corps passa au travers. Un homme apparut juste devant eux, puis un autre et une femme... Trois personnages se dressaient dans le laboratoire, alors qu'ils venaient de quitter le tourbillon.

Sans attendre, Maxwell fit demi-tour et se mit à courir. Myriam verrouilla le labo en brisant le digicode extérieur. Le directeur se faufila dans le couloir, suivi de John et Myriam. Il s'engouffra dans son bureau et claqua la porte, une fois que ses collègues entrèrent à sa suite. Il vérifia son bureau, une télévision était en marche dans une pièce voisine. Maxwell tapota sur son clavier et vérifia les données inscrits sur l'écran. Son ordinateur étant relié aux labo de recherche. Il comprit aussitôt.

- Ho non ! Nous venons de déclencher une faille dimensionnelle.

Myriam regardait la télé, quand les informations local passèrent un flash spéciale. La journaliste annonça que des trous noirs venaient de s''ouvrir un peu partout en ville. Mais aussi sur les autres territoires majeurs. La scientifique reprit.

- Starling, Central, Chicago, toutes les villes viennent de voir l'apparition de ses trous. Ils déversent des personnes un peu partout. Qu'avons nous fait monsieur ?

Maxwell ignorait tout, le seul capable de résoudre ce problème grandissant était John. Le PDG se mordait les doigts de ses actions, son envie de découverte vient surement de mener son entreprise à la perte. Les actions allaient chuter, il comprenait aussi que les nouveaux arrivants, les personnes passants par ses failles venaient d'autres terres, les dimensions venaient de s'ouvrir et de faire apparaître des versions alternatives des habitants du monde tel que nous le connaissons.

- Nous devons réparer nos erreurs. Rétorqua Lord.

Il s'installa son bureau afin de réfléchir. Son regard se dirigea vers la fenêtre de son bureau. Une faille s'ouvre de nouveau et des hommes et des femmes firent leurs apparitions. Rapidement, les ambulances quittèrent leur caserne, la police fut appeler sur diverses attaques. Le monde faisait face à une invasion.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Bientôt dans une impasse temporelle [PV Constantine]   

Revenir en haut Aller en bas
 
Bientôt dans une impasse temporelle [PV Constantine]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» LE CONSEIL ELECTORAL DANS L'IMPASSE OU DANS L'ESPACE ???
» Le poulet au chlore bientôt dans nos assiettes
» MA DERNIERE ST SCENE AVEC JUDAJOEL , MARC ET MALICE,1er ministe dans l impasse !
» Droit dans l'impasse
» Impasse du Tisseur... [PV: Ella] [SPOILERS]

Permission de ce forum:Vous pouvez répondre aux sujets dans ce forum
Legends of Tomorrow  :: National City :: Lord Technologies-
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujetSauter vers: